Seat Ibiza : une nette montée en gamme

Publié le par

La Seat Ibiza doit permettre à la marque espagnole, filiale du groupe Volkswagen, de peaufiner son image. Cette cinquième génération se caractérise, en effet, par sa qualité de fabrication et ses performances.

La Seat Ibiza offre un intéressant rapport prix/équipement.
La Seat Ibiza offre un intéressant rapport prix/équipement.

Inaugurant la toute nouvelle plate-forme MQB A0 du groupe Volkswagen, l’Ibiza de cinquième génération reprend pratiquement les cotes extérieures de sa devancière. Et pourtant elle paraît nettement plus spacieuse : les 87 millimètres de différence en largeur (1 780 millimètres) font que l’on est nettement mieux assis aux places arrière. Le coffre, lui, prend plus d’une soixantaine de litres, culminant à 355 litres.

L’équipement sur les finitions Business est au meilleur niveau, mais on se demande pourquoi être parti seulement des finitions Reference et Style et ne pas avoir poussé jusqu’à la finition Xcellence. Cette dernière joue la carte du confort et de l’élégance avec un intérieur biton et un large bandeau de couleur claire qui court d’un bout à l’autre de la planche de bord et confère une luminosité bien vue.

Comportement routier irréprochable

Sur route, l’Ibiza ne souffre d’aucune critique : la nouvelle plate-forme apporte un plus significatif en termes de comportement dynamique. La voiture, dont la garde au sol a été abaissée et l’empattement augmenté (2 564 millimètres, + 95 mm), est d’une belle légèreté, la direction précise, le freinage efficace. Les nombreuses aides à la conduite facilitent la vie au volant et, quand il faut se garer, donnent de précieuses indications.

Au lancement en France, Seat propose pour l’Ibiza qui est immédiatement disponible deux motorisations essence. Le choix est vite fait en faveur du 1.0 l EcoTSI (Start & Stop), dont les 95 chevaux sont bien servis par la boîte manuelle à cinq rapports. Cette mécanique a de bonnes reprises même à bas régimes et se révèle très silencieuse. En essai, nous avons tourné autour de 6 l/100 km alors que la consommation mixte normalisée est de 4,7 l/100 km (soit 106 g/km de CO2).

Si, comme nous, on aime son design avant qui lui donne du caractère (et un peu moins la sculpture sophistiquée de son arrière), ses couleurs et d’abord le Mystic Magenta, l’Ibiza peut être une alternative aux Renault Clio ou Peugeot 208 qui monopolisent les premières places du classement des flottes dans leur catégorie.

Mots clefs associés à cet article : Seat

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER