Salon de Francfort : Renault voit loin avec Symbioz

Publié le par

Attendu pour 2030, le concept-car Renault Symbioz a été imaginé comme une extension de la maison.

Le concept-car Renault Symbioz le 12 septembre 2017, lors du Salon de Francfort.
Le concept-car Renault Symbioz le 12 septembre 2017, lors du Salon de Francfort.

Le Renault Symbioz n’est pas n’importe quel concept-car. Certes, il est électrique, autonome et connecté, mais cela va même plus loin. Présenté en première mondiale au Salon de Francfort, Symbioz « représente la vision de Renault de l’automobile et de sa place dans la société à l’horizon 2030 », explique le constructeur français.

JPEG - 2.5 Mo
L’intérieur est modulable comme dans une pièce à vivre.
Pour ce dernier, la voiture du futur sera reliée au domicile du conducteur, au point de devenir une pièce supplémentaire.

La marque au losange a donc apporté une maison au sein du Salon de Francfort pour montrer toutes les possibilités d’interaction avec le véhicule. D’une surface de 121 m2, la maison témoin accueille le concept-car, qui fonctionne comme une pièce supplémentaire entièrement connectée au reste de la maison.

Une version « démo » attendue pour 2023

Une fois sur route, Symbioz redevient un moyen de locomotion. Le concept-car de couleur cuivrée est long de 4,70 m, large de 1,98 m et haut de 1,35 m. Il propose un intérieur modulable et de larges surfaces vitrées. À l’intérieur, tout est pensé pour la conduite autonome avec un écran ultra haute définition situé devant le conducteur.

JPEG - 119.7 ko
Un large écran HD renforce le caractère futuriste du Symbioz.
Mais ce véhicule n’est pas attendu avant 2030. D’ici là, Renault proposera Symbioz Démonstrateur, le même concept-car mais prévu à plus courte échéance, 2023. Cette version démo arrivera sur les routes pour des essais à la fin de l’année et offrira trois modes de conduite  : Classic, Dynamic et Autonome.

Question performance, le Symbioz Démonstrateur aura une puissance de 500 kW et un couple maximal de 600 Nm. Les batteries, d’une autonomie de 72 kW, développeront 500 kilomètres d’autonomie en usage réel sur autoroute. Toutes ces capacités seront encore améliorées d’ici à 2030, lors de l’arrivée du véritable Symbioz.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Véhicule électrique, Véhicules connectés, Véhicules autonomes, Salon

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER