Renault dote les véhicules autonomes de la vision humaine

Publié le par

Renault a signé un accord de développement avec Chronocam, une société développant des capteurs inspirés de l’œil humain.

Renault travaille avec Chronocam sur le véhicule autonome.
Renault travaille avec Chronocam sur le véhicule autonome.

Chronocam a mis au point des capteurs de vision inspirés de l’œil humain pour application à l’automobile. Cette technologie innovante a fait l’objet d’un accord stratégique de développement entre la start-up française et Renault. Cet accord va permettre une nouvelle phase de recherche et déploiement des solutions de Chronocam, notamment dans la détection et le traitement des informations visuelles des systèmes d’aide à la conduite (ADAS) de Renault et dans le développement de la conduite autonome.

Ce nouveau type de vision, qui imite l’œil humain et dont le traitement se rapproche de celui du cerveau humain, va permettre de compléter le système de vision actuel des véhicules autonomes. En passant dans un premier temps par les systèmes d’aide à la conduite (ADAS).

Une vision plus précise de l’environnement

La technologie devrait permettre de détecter plus rapidement les personnes et les obstacles, d’améliorer la performance des caméras pour détecter et s’adapter aux conditions environnementales et de baisser le coût total de mise en œuvre, rendant les aides à la conduite accessibles au plus grand nombre de véhicules. «  Les véhicules autonomes possèdent des exigences uniques auxquelles Chronocam peut répondre, avec des systèmes de détection plus rapides qui peuvent fonctionner dans une plus grande variété de conditions », commente Luca Verre, P-DG et cofondateur de Chronocam.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Véhicules autonomes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER