Renault Scénic, entre monospace et SUV

Publié le par

La marque au losange brouille les cartes avec le nouveau Scénic, dont le design est clairement inspiré de l’univers des SUV.

Le Scénic inaugurera fin 2016 le nouveau système hybride léger de Renault.
Le Scénic inaugurera fin 2016 le nouveau système hybride léger de Renault.

Un design en rupture. Renault assume son choix de proposer un nouveau Scénic à la silhouette résolument plus moderne, un tantinet éloignée des codes en vigueur sur le segment des monospaces. Avec son pare-brise plongeant, sa ceinture de caisse haute et quelque peu déstructurée, ses épaules larges, ses roues de 20 pouces, son toit en verre panoramique, sa garde au sol surélevée, son empattement allongé et ses porte-à-faux réduits, il lorgne clairement du côté de l’univers des SUV. L’ensemble est assez harmonieux et séduira à n’en pas douter une clientèle qui rechignait jusqu’à présent à rouler en monospace.

JPEG - 320.6 ko
Le Scénic adopte une ceinture de caisse haute rognant la lunette arrière.
Fortement inspiré du concept R-Space exposé à Genève en 2011, le cru 2016 du Scénic change également du tout au tout à l’intérieur. La planche de bord est recentrée vers le conducteur et bénéficie des dernières technologies développées par Renault. On retrouve l’affichage tête haute en couleur ainsi que la tablette tactile verticale de 8,7 pouces dotée du système R-Link 2.

L’Hybrid Assist dès 2016

Le Scénic conserve malgré tout les aspects pratiques d’un monospace avec sa console centrale coulissante, ses sièges arrière eux aussi coulissants ou encore le système « One Touch Folding », qui permet de rabattre les sièges arrière depuis R-Link 2 ou à l’aide d’une commande située dans le coffre. Ce dernier pointe à 572 litres et s’accompagne de nombreux rangements à bord (63 litres au total).

JPEG - 322 ko
Le monospace reprend la calandre des derniers modèles de la marque.
Renault poursuit en outre son offensive sur les technologies d’aide à la conduite en proposant sur ce modèle le freinage actif d’urgence avec détection piéton, l’alerte de détection de fatigue, le régulateur adaptatif de vitesse, l’avertisseur d’angle mort, la caméra de recul ou encore l’alerte de franchissement de ligne.

Le monospace disposera enfin de toutes les motorisations utiles à son épanouissement sur le marché français. Il sera proposé avec les blocs Energy dCi 95 en boîte manuelle, Energy dCi 110 en boîte manuelle ou à double embrayage EDC7, Energy dCi 130 en boîte manuelle, Energy dCi 160 en boîte EDC7, Energy TCe 115 en boîte manuelle et Energy TCe 130 en boîte manuelle. Le tout sera complété par une motorisation hybride légère inédite, l’Energy dCi 110 Hybrid Assist. Disponible fin 2016, cette offre devrait se distinguer par ses rejets de CO2 contenus. Renault vise le leadership du segment en la matière.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Monospace, Salon de Genève 2016

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER