Renault-Nissan et Dongfeng s’allient pour produire un véhicule électrique en Chine

Publié le par

Produit pour le marché chinois, un véhicule électrique sera développé sur une plate-forme SUV de l’alliance Renault Nissan. La fabrication devrait débuter courant 2019.

Renault-Nissan et Dongfeng ont déjà créé ensemble une usine située à Wuhan, en Chine.
Renault-Nissan et Dongfeng ont déjà créé ensemble une usine située à Wuhan, en Chine.

L’alliance Renault-Nissan et le constructeur chinois Dongfeng ont annoncé la naissance d’une co-entreprise destinée à produire des véhicules électriques (VE) sur le marché chinois. Baptisée eGT New Energy Automotive, elle sera détenue à 25 % par Renault, à 25 % par Nissan et à 50 % par Dongfeng.

Ce nouveau véhicule électrique sera développé sur une petite plate-forme SUV de l’Alliance spécifiquement conçue pour répondre à la demande du marché chinois. Le véhicule sera produit à l’usine Dongfeng de Shiyan, dans le centre-est de la Chine. La capacité de production de l’usine atteint 120 000 unités par an, une belle perspective pour eGT qui espère lancer la production courant 2019.

La Chine, l’un des plus gros marchés VE au monde

Selon l’association chinoise des constructeurs automobiles, l’empire du Milieu est l’un des plus gros marchés de véhicules électriques au monde. En 2016, 256 879 exemplaires y auraient été vendus, soit une hausse de 121 % par rapport à l’année précédente.

Dongfeng et l’Alliance Renault-Nissan n’en sont pas à leur première collaboration. Début 2016, les constructeurs avaient inauguré leur première usine commune (Dongfeng Renault Automotive Company) à Wuhan, en Chine.

Mots clefs associés à cet article : Nissan, Renault, Dongfeng, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER