Rachat d’Opel par PSA : les discussions sont lancées

Publié le par

Après avoir confirmé son intérêt pour Opel mardi 14 février, PSA a annoncé avoir assisté à une réunion hier, lundi 20 février, avec le président d’IG Metall et le président du comité d’entreprise européen d’Opel.

L'Opel Astra, l'un des plus grands succès d'Opel.
L'Opel Astra, l'un des plus grands succès d'Opel.

Nouvel épisode dans le rachat potentiel d’Opel par le groupe PSA. Lundi 20 février, les dirigeants de PSA ont participé à une réunion avec Jörg Hofman, président d’IG Metall, le syndicat professionnel allemand représentant les ouvriers de l’industrie métallurgique, et Wolfgang Schäfer-Klug, président du comité d’entreprise européen d’Opel. Du côté de PSA, étaient présents Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, et Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines.

Une réunion « constructive »

Au menu de cette réunion : l’impact sur les emplois que pourrait créer l’acquisition potentielle d’Opel/Vauxhall par PSA. Et selon les propres termes du constructeur français, cette réunion a été « constructive ». « L’objectif commun est de préparer le rebond de l’entreprise et de ses marques emblématiques », précise le communiqué de PSA.

Et la réunion aurait aussi convaincu du côté d’Opel. « Carlos Tavares nous a montré qu’il s’intéressait à un développement durable d’Opel/Vauxhall comme une entreprise indépendante. Nous, représentants des salariés, partageons cette approche », conclut Wolfgang Schäfer-Klug. En 2016, la maison mère d’Opel/Vauxhall, General Motors, avait annoncé une perte de 257 millions d’euros.

Mots clefs associés à cet article : General Motors, Opel, PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER