Quatre solutions pour dépolluer les parcs roulants en France

Publié le par

Après l’affaire Volkswagen de tests anti-pollution truqués, Diéséliste de France propose quatre solutions qui permettraient de dépolluer le parc roulant en France. En voici le détail.

Les contrôles anti-pollution des véhicules devraient être plus nombreux et effectués en conditions réelles de circulation.
Les contrôles anti-pollution des véhicules devraient être plus nombreux et effectués en conditions réelles de circulation.

Il ne semble pas suffisant de mettre en place des normes Euro pour dépolluer les parcs roulants en France. Pour l’association Diéséliste de France, « il est indiscutable que le contrôle de leur bonne application soit bien respecté et que leur évolution s’oriente vers des solutions plus drastiques et surtout plus dynamiques, comme le contrôle en conditions réelles de roulage d’un véhicule ».

Pour dépolluer le parc roulant actuel, Diéséliste de France suggère également quatre solutions :

  • 1. Le renouvellement du parc roulant : remplacer les véhicules les plus anciens par des véhicules neufs ou d’occasion récents répondant aux normes Euro 5 et 6*.
  • 2. L’utilisation du rétrofit  : cette solution de dépollution utilisée en complément des autres équipements pour réduire les émissions polluantes devrait s’appliquer à tous les véhicules, hors ceux répondant aux normes Euro 5 et 6.
  • 3. L’éco-entretien : remettre le véhicule à son niveau de pollution au moment de sa sortie d’usine. Il permet l’identification des véhicules anormalement polluants, le diagnostic des dysfonctionnements moteurs, des émissions excessives, etc.
  • 4. La révision du périmètre du contrôle technique : l’adapter aux systèmes de dépollutions modernes et surtout aux normes actuelles.

Les trois décisions de Ségolène Royal

Après les révélations de l’affaire Volkswagen, Ségolène Royal a réuni la semaine dernière des représentants des constructeurs automobiles, des organismes préparant les homologations de la Commission européenne et des services de l’État pour discuter des améliorations à apporter au contrôle des émissions de polluants des voitures. Voici les trois décisions retenues :

  • 1. Rapprocher la Commission européenne de l’Agence américaine de protection de l’environnement pour qu’une procédure similaire soit élaborée pour l’Union européenne et que la Commission réalise rapidement des contrôles sur les véhicules mis en circulation sur le territoire de l’UE.
  • 2. Mettre en place un programme de contrôle sur cent véhicules prélevés de façon aléatoire sur le marché automobile français. Ceux-ci subiront des tests en situation réelle – sur route – qui seront comparés aux résultats d’homologation en laboratoire.
  • 3. Créer un test de contrôle des émissions polluantes en conditions réelles de conduite sur la voie publique et renouveler le cycle d’homologation pour le rapprocher des conditions réelles d’utilisation.

*La Fédération européenne Transport & Environnement a montré qu’une voiture Diesel sur dix seulement serait conforme à la norme Euro 6.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, CO2, Pollution, Gouvernement

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER