Pierre Boutin, VW France : « Nous savons toujours nous adapter. »

Publié le par

À l’occasion de la sortie en France de la Golf Sportsvan restylée, le nouveau directeur général de Volkswagen France revient avec nous sur les enjeux qui attendent la marque cette année.

Pierre Boutin, directeur général de Volkswagen France.
Pierre Boutin, directeur général de Volkswagen France.

Avec une croissance de ses ventes aux entreprises de véhicules particuliers de 4,11 % et d’utilitaires légers de 8,97 %, Volkswagen clôt une belle année 2017. La marque allemande est d’ailleurs la marque étrangère qui vend le plus de voitures aux entreprises dans notre pays. Si les 33 384 unités écoulées en 2017 sont loin des scores de PSA et Renault, Volkswagen bénéficie en revanche d’une avance confortable sur ses concurrents. Même les véhicules électrifiés du constructeur suscitent de plus en plus d’intérêt, qu’ils soient hybrides (762 ventes, + 47,39 %) ou totalement électriques (70 ventes, + 27 %).

Le diesel n’est pas mort

Un tableau encourageant pour le constructeur, qui a connu quelques soubresauts en 2017 traduits par les départs de Jacques Rivoal, remplacé par Thierry Lespiaucq à la présidence du directoire de Volkswagen France en août 2017, puis de Thierry Sybord, remplacé par Pierre Boutin à la direction France. Un nouveau directeur général passé par la case Nissan, qui reste confiant sur la capacité d’adaptation de Volkswagen. « Il y a eu un élément émotif par rapport aux motorisations diesel, il faut rétablir les faits. Nous ne pensons pas que le diesel va mourir, mais nous savons nous adapter », soutient-il.

Une résilience qui se manifeste par la montée en puissance du constructeur sur l’électrique. « Nous avons un volet électrique robuste avec la sortie de trois véhicules d’ici à 2022. La stratégie de Volkswagen est d’offrir de l’électrique au même prix qu’un diesel. Et ce, notamment parce que l’on s’attend à ce que les bonus diminuent progressivement », explique Pierre Boutin.

Le directeur reste néanmoins prudent, justifiant : « Nous ne savons pas quelle sera la fiscalité après la mise en place du nouveau cycle d’homologation WLTP. Personne n’a de visibilité. Nous resterons mesurés sur tout changement tant que nous n’aurons pas de meilleure visibilité. Les Gouvernements et l’ensemble de l’industrie vont également avoir une réflexion. Le risque, c’est qu’il y ait de l’attentisme. »

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER