Pièces détachées, main-d’œuvre et peinture : tout augmente !

Publié le par

Sur une base indicielle 100 établie en 2015, SRA (Sécurité et réparations automobiles) nous fait partager son constat, à savoir que tout augmente dans le domaine de la réparation automobile ; ce qui n’est pas réellement une surprise.

Bulletin SRA du premier trimestre 2016.
Bulletin SRA du premier trimestre 2016.

Dans ses « Repères trimestriels », SRA nous donne les dernière variations annuelles sur douze mois glissants. Il en ressort que :
- les pièces de rechange ont augmenté en moyenne de 1,3 %. Les pièces détachées représentent aujourd’hui 48,7 % du coût de la réparation automobile ;
- la main-d’œuvre a augmenté de 2,6 % et pèse pour 40,5 % du coût de la réparation ;
- la peinture a augmenté de 3,7 % et pèse pour 10,8 % du coût de la réparation.

Avec deux nouveautés sur ce trimestre : l’indice INSEE des prix à la consommation a changé de base. Il est désormais publié en base 100 en 2015. Pour retrouver les indices en base 100 année 1998, des coefficients de raccordement sont indiqués dans chaque tableau SRA. Par ailleurs, le redécoupage des zones géographiques prend en compte les nouvelles régions de France.

Les marques dont la variation du prix de la réparation a le plus varié sur les douze derniers mois sont par ordre d’importance : Kia (6,47 %), Opel (5,49 %), Dacia (2,06 %), Mercedes-Benz (1,90 %), Skoda (1,72 %), Seat (1,52 %), Audi (1,47 %), Volkswagen (1,43 %) et Peugeot (1,11 %). Les seuls à régresser sont Nissan (– 1,57 %) et surtout Volvo (– 2,85 %). Les constructeurs français étant, eux, plutôt stables avec Renault à + 0,95 % et Citroën à + 0,91 %.

Et pour ce qui est des vols

JPEG - 210.8 ko
Les vols baissent globalement, excepté les objets dans les véhicules.

SRA en profite par ailleurs pour faire un point précis sur les vols de véhicules. S’ils ont baissé au global sur les quatre dernières années, c’est différent selon que l’on considère les voitures (en augmentation sur 2015) et les deux-roues à moteurs (en baisse sur les quatre dernières années). En revanche les vols dans les véhicules augmentent chaque année depuis 2012. Quant aux vols d’accessoires, après avoir augmenté en 2012 et 2013, ils baissent sur les deux dernières années (2014-2015).
Autre chiffre plus impressionnant : le nombre de vols de véhicules par jour. Ils sont pas moins de 1 022 et même 1 500 si l’on y ajoute les vols d’accessoires et d’objets contenus à l’intérieur des véhicules !

Mots clefs associés à cet article : Réparation mécanique-carrosserie

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER