Philippe Belorgey, Free2Move Lease : « Nous voulons un taux de croissance à deux chiffres »

Publié le par

Nouvelle entité du groupe PSA dédiée à la LLD, Free2Move Lease doit faire du constructeur un fournisseur incontournable de mobilité en Europe et, à terme, dans le monde.

Philippe Belorgey, directeur de Free2Move Lease.
Philippe Belorgey, directeur de Free2Move Lease.

L’Automobile & L’Entreprise : Vous avez lancé Free2Move Lease il y a quelques mois en France. Quelles différences y a-t-il entre votre précédente captive, Credipar, et cette nouvelle entité ?
Philippe Belorgey :
AvecFree2Move Lease, nous avons regroupé sous une même chaîne de commandement toutes les ressources de PSA qui font de la LLD. En plus de ce regroupement, nous avons décidé de nous améliorer sur différents éléments. Par exemple, nous faisons désormais du multimarque. Avant, nous ne financions que des véhicules neufs de nos propres marques (Peugeot, Citroën et DS) et nous n’allions pas au-delà, ce qui nous faisait parfois perdre des affaires. En se lançant dans le multimarquisme, nous donnons à nos concessionnaires une vraie arme de plus pour se battre sur ce marché. Nous proposons aussi de nouveaux services comme la gestion proactive, la gestion connectée de parc avec Free2Move Connect Fleet, ainsi qu’un service d’auto-partage adapté aux professionnels : Free2Move Fleet sharing, développé avec la start-up française Koolicar.

A&E : Vous allez donc proposer de financer d’autres marques que les vôtres sans distinction ?
PB :
Nous restons quand même la financière captive de PSA. Cela signifie que nous n’allons pas devenir un loueur indépendant sans couleur… Nous voulons arriver au même niveau d’efficacité opérationnelle que les loueurs indépendants tout en gardant notre spécificité. En termes de priorité, nous cherchons bien sûr à pousser plus nos véhicules. On préfère que notre multimarquisme s’applique à des modèles que nous n’avons pas dans notre gamme, mais il y a des exceptions. Si pour gagner un client un concessionnaire doit faire 60 % de la flotte chez une autre marque, on pourra s’arranger.

A&E : Quelle a été la réaction des concessionnaires après l’annonce du mutlimarquisme ?
PB :
En France, la réaction a été très bonne, mais il a fallu peut-être un peu d’explications pour dire pourquoi on faisait des offres multimarques. Les concessionnaires ont été séduits à partir du moment où ils ont compris qu’on n’était pas là pour les concurrencer en vendant des véhicules d’autres marques à la place des leurs, mais au contraire pour les aider à vendre plus de véhicules de leur marque, en les aidant à gérer les besoins de ces clients B2B qui ont des flottes provenant d’autres constructeurs.

«  Nous voulons arriver au même niveau d’efficacité opérationnelle que les loueurs indépendants »

A&E : Avez-vous dû recruter chez d’autres loueurs ?
PB :
Pour s’occuper de la LLD en France, nous avions environ 110 personnes. Avec Free2Move Lease, on passe à 170 personnes, nous avons donc dû recruter. Nous sommes allés chercher deux personnes chez des leasers : un directeur des opérations chez LeasePlan France et un directeur du marketing chez Arval. Toutes les autres personnes ont été embauchées en interne et intégrées dans l’équipe Free2Move Lease via des formations.

A&E : L’objectif de Free2Move Lease est de séduire les grands comptes. Comment allez-vous vous y prendre ?
PB :
On propose une organisation commerciale différente selon la taille de parc. Sur la partie TPE/PME, nous passons par notre principale richesse : le réseau de concessionnaires. Des « business coachs », des forces commerciales de terrain, sont là en soutien des concessionnaires pour proposer de la LLD aux TPE et PME. En France, nous comptons 25 business coachs, chacun couvrant une dizaine ou une vingtaine de points de vente. Pour les grands comptes nous avons une autre organisation. Certains clients sont traités par le réseau, d’autres en direct grâce à une nouvelle équipe basée à Poissy et dont le rôle est spécifiquement de vendre de la LLD aux grands comptes.

A&E : Quels sont vos objectifs de croissance avec Free2Move Lease ?
PB :
Nous souhaitons que notre flotte connaisse un taux de croissance à deux chiffres d’ici à 2021. Nous ce qui nous intéresse, c’est que PSA soit dans le top 3 sur les différents marchés en termes de ventes de véhicules… Donc nous sommes là en tant que relais, comme une courroie de transmission en quelque sorte, pour réaliser des objectifs de PSA. Créer une entité dédiée à la mobilité, dont le nom ne fait pas du tout appel à l’environnement de nos marques, c’est quelque chose qui est assez révolutionnaire dans notre industrie et qui aurait été très difficilement envisageable avant chez PSA. Mais depuis les plans « Back in the race » et « Push to pass », les choses ont changé.

Mots clefs associés à cet article : PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER