Peugeot 308 : lifting mécanique

Publié le par

Anticipant l’arrivée de la norme Euro 6.c, qui s’imposera aux homologations de nouveaux véhicules en septembre prochain, la compacte de Peugeot accueille de nouveaux moteurs. Elle en profite aussi pour rafraîchir sa ligne et ses équipements.

Les modifications de cette nouvelle version de la Peugeot 308 sont surtout à chercher sous le capot.
Les modifications de cette nouvelle version de la Peugeot 308 sont surtout à chercher sous le capot.

Nouveau design pour la 308 ? Pas vraiment. À part un capot aux lignes plus tirées, la généralisation du lion dans la calandre et des signatures LED dans les projecteurs, cette nouvelle Peugeot est la copie conforme du modèle actuel. L’intérieur n’évolue pas davantage, malgré l’arrivée d’un écran tactile capacitif et d’une navigation 3D. Les aides à la conduite sont complétées par l’alerte active de franchissement involontaire de ligne, le freinage automatique d’urgence et un régulateur de vitesse adaptatif à la plage d’utilisations étendue. En tout, ce sont huit nouveaux systèmes d’aide empruntés au 3008 qui arrivent avec ce restylage.

Nouveaux moteurs moins émissifs

Côté moteur, signalons l’arrivée des diesels BlueHDI Stop & Start de 130 et 180 chevaux. Le moins puissant des deux bénéficie d’un traitement amélioré des émissions à la source et à l’échappement, notamment grâce au système de dépollution SCR (Selective Catalytic Reduction). Le moteur de 180 chevaux reçoit pour sa part une nouvelle boite automatique EAT 8 à huit rapports. L’offre essence n’est pas oubliée puisque le PureTech de 130 chevaux, lui aussi équipé du Stop & Start, améliore sa combustion et se complète d’un filtre à particules essence à régénération passive.

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, PSA Peugeot Citroën, Compacte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER