PSA/Opel : les autorités de la concurrence européenne donnent leur feu vert

Publié le par

Le projet d’acquisition des activités automobiles d’Opel et Vauxhall par le groupe PSA a été approuvé par les autorités de la concurrence européenne.

Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, et la P-DG de General Motors, Mary T. Barra.
Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, et la P-DG de General Motors, Mary T. Barra.

Le groupe PSA a reçu le feu vert des autorités de la concurrence européenne pour son projet d’acquisition des activités automobiles d’Opel et Vauxhall auprès de General Motors. La Commission européenne a conclu que l’opération ne soulèverait pas de problèmes de concurrence sur les marchés en cause.

En ce qui concerne la fabrication et la vente de véhicules automobiles, il est écrit dans le communiqué de la Commission que « les parts de marché combinées des deux sociétés sont relativement faibles sur tous les marchés concernés ». Les deux groupes atteignent une part de marché combinée supérieure à 40 % seulement dans deux pays, l’Estonie et le Portugal, sur le créneau spécifique des petits véhicules utilitaires.

Devenir le deuxième groupe en Europe

Concernant les autres marchés affectés, la Commission constate que les parts de marché restent faibles. L’enquête montre par ailleurs que « l’entité fusionnée continuera à faire face à une forte concurrence de la part de constructeurs tels que Renault, Volkswagen, Daimler, Ford, Fiat et divers concurrents asiatiques ».

« C’est une étape importante qui est franchie aujourd’hui. Les équipes sont maintenant concentrées sur la réalisation des autres conditions nécessaires au closing, prévu avant la fin d’année » commente Patrice Lucas, le directeur des programmes et de la stratégie du groupe PSA. Grâce à cette opération évaluée à 1,3 milliard d’euros, le groupe entend devenir le deuxième groupe en Europe en termes de volume.

Le projet prévoit par ailleurs l’acquisition des opérations européennes de GM Financial Europe avec BNP Paribas. Cette dernière opération est également soumise à l’approbation des autorités de la concurrence européenne, dont la décision est attendue au second semestre.

Mots clefs associés à cet article : Opel, PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER