Orange veut plus de véhicules essence et moins de diesels dans sa flotte

Publié le par

Avec le soutien d’ALD et Citroën, l’opérateur a pris livraison des premiers véhicules d’une flotte de 700 Citroën C3 à moteur essence.

Ce sont les versions PureTech de 82 et 110 chevaux qui équipent Orange.
Ce sont les versions PureTech de 82 et 110 chevaux qui équipent Orange.

C’est à La Garenne, à proximité de la Défense, que Citroën livrait ce mardi 20 juin à Orange les quinze premières Citroën C 3 d’une commande annoncée de 700 véhicules. Une flotte excluant le diesel puisque le groupe français de télécoms a fait le choix de proposer à son catalogue la citadine uniquement en motorisation essence. Une décision dans l’ère du temps rendu possible grâce au soutien du loueur ALD Automotive et de Citroën.

L’essence pour rouler moins de 22 000 km par an

« Avant de faire ce choix, nous avons d’abord analysé les usages de nos collaborateurs. Des boitiers télématiques installés depuis 2012 nous ont permis de mesurer les kilomètres parcourus par les véhicules de fonction et de déterminer si un passage sur un véhicule essence était possible d’un point de vue économique » relate Patrick Martinoli, directeur de la gestion des véhicules chez Orange. « De manière générale, sous 22 000 kilomètres parcourus par an, il est rentable de conseiller un véhicule essence à nos collaborateurs » développe-t-il.

Du côté de ALD, qui fournit les Citroën C3 en LLD à Orange, c’est l’anticipation d’une hausse des demandes de véhicules essences sur le marché de l’occasion dans les années à venir qui a participé à motiver le loueur à investir sur ces motorisations.

« Citroën nous a permis de proposer à notre client un beau véhicule en finition haut de gamme Shine avec une boite automatique. Cela devrait compenser la perception d’agréments moins souple que sur un diesel et inciter les collaborateurs à choisir cette offre essence » précise Guillaume Maureau, directeur général adjoint commerce France d’ALD qui poursuit : « Aujourd’hui notre parc est composé de 12 % de véhicules non-diesels. Nous projetons d’arriver à 30 % en 2020 ».

Un objectif que le loueur ne pourra atteindre qu’avec l’adhésion de ses clients, ce qui semble bien parti à en juger par l’enthousiasme qui pouvait se lire sur les visages des employés d’Orange venus récupérer leur nouveau véhicule.

Mots clefs associés à cet article : Essence, Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER