Opel Insignia Grand Sport : le premium en ligne de mire

Publié le par

Avec la nouvelle Insignia Grand Sport, Opel ambitionne de se frotter à la concurrence haut de gamme sur le créneau des grandes routières. Son allure de coupé, son habitabilité généreuse et ses équipements technologiques constituent de réels atouts.

L'Opel Insignia Grand Sport sera dévoilée au prochain Salon de Genève.
L'Opel Insignia Grand Sport sera dévoilée au prochain Salon de Genève.

Opel revient aux affaires sur le segment des grandes routières avec l’Insignia Grand Sport, un modèle dans l’air du temps. La remplaçante de la vieillissante Insignia, écoulée à 900 000 exemplaires depuis 2009, propose une architecture complètement nouvelle. Sur le plan esthétique, l’Insignia Grand Sport est à un croisement entre un coupé, avec sa ligne de toit amorçant sa descente à mi-longueur, et une berline classique, par son envergure. Le résultat est probant et devrait intéresser une clientèle à la recherche d’un véhicule au style affirmé.

JPEG - 764 ko
Le pavillon est abaissé de 29 millimètres par rapport à l’Insignia.
« Son design fait dialoguer des lignes fluides déterminant des surfaces douces avec des arêtes vives, nettes, qui viennent renforcer la tension de la ligne : elle paraît plus longue, plus basse et plus large qu’elle ne l’est en réalité. Et elle a vraiment l’allure d’un haut de gamme. Chaque élément du design fait preuve d’une maîtrise technologique et d’une précision extrêmes. La nouvelle Insignia est une proposition des plus qualitatives qui dispose de l’aura d’un haut de gamme du segment premium » explique Mark Adams, le vice-président design Europe.

Un allègement de 175 kg

Opel s’est également penché sur l’habitabilité, un point crucial sur certains marchés. L’Insignia Grand Sport grappille 5 centimètres par rapport à l’Insignia – elle pointe à 4,897 m de long – et gagne surtout en empattement (+ 92 millimètres). Ajoutons que les voies sont élargies de 11 millimètres. Les passagers avant et arrière bénéficient de ce fait de plus d’espace. Le coffre est en revanche légèrement amputé, son volume passant de 530 à 490 litres. Ajoutons que la berline gagne jusqu’à 175 kg par rapport à sa devancière, ce qui devrait jouer sur son comportement routier et sa consommation.

JPEG - 701.2 ko
La planche de bord est plus enveloppante.
À bord, l’ambiance est sobre. La planche de bord, d’avantage orientée vers le conducteur, est ornée d’un grand écran tactile grâce auquel il est possible de gérer de nombreuses fonctions. D’autres équipements comme l’affichage tête haute, la caméra 360°, des feux avant à LED de dernière génération, le capot actif en cas de choc piéton, le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au maintien dans la voie avec correction automatique de la trajectoire sont également de la partie, haut de gamme oblige. Les clients pourront en outre bénéficier de sièges pensés pour éviter le mal de dos, de sièges latéraux arrière chauffants, d’un pare-brise chauffant, du démarrage sans clé ou encore des services Opel OnStar permettant notamment de bénéficier du WiFi à bord.

Dévoilée au prochain Salon de Genève

Enfin, côté conduite, Opel annonce une large gamme de moteurs suralimentés, une boîte automatique à huit rapports, un nouveau système de transmission intégrale et une évolution du châssis FlexRide permettant de régler différents paramètres du véhicule.

L’Insignia Grand Sport sera dévoilée pour la première fois au grand public à l’occasion du prochain Salon de Genève, qui se déroulera en mars prochain.

Mots clefs associés à cet article : Opel, Berline

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER