Opel Corsa : la même en (bien) mieux

Publié le par

JPEG - 151.4 ko
C’est à n’y rien comprendre. Les responsables d’Opel vantent, non sans raison sans doute, la Corsa 2015 présentée au dernier Mondial de l’auto de Paris, qui fait selon eux la différence avec les générations précédentes sur plusieurs points et notamment sur le confort. Nous ne les contredirons pas mais quand, en essai, vous avez entre les mains des véhicules montés en 17 pouces et dotés d’un châssis sport, ce n’est pas ce qui vous saute aux yeux. Votre dos en revanche…

Ce qui est toutefois évident, c’est que cette nouvelle Corsa, disponible entre 3 et 5 portes, s’est nettement modernisée. Le centre de gravité de son châssis a été abaissé de 5 mm, et sa silhouette s’est dynamisée. Sa face avant, avec ses beaux projecteurs en forme d’aile, l’inscrit dans la ligne (assez réussie) des modèles les plus récents de la marque au blitz.

Dans l’habitacle, la planche de bord peut intégrer un écran tactile couleur 7 pouces qui supporte le système multimédia IntelliLink. Celui-ci, compatible avec l’iPhone d’Apple (ce qui permet de disposer de la commande vocale Siri et du même coup d’envoyer ou d’écouter un SMS) ou les smartphones Android, fait de cette Corsa new look une voiture hautement connectée. Pour ceux qui veulent écouter ou podcaster les émissions des radios du monde entier, rien d’impossible avec Stitcher et Tunein. Pour la navigation, Opel et son partenaire Engis Technologies ont développé une application spécifique, BringCo, très efficace et très précise jusqu’au moment où le câble de connexion entre l’iPhone et la prise USB du véhicule fait des siennes et que l’on se retrouve sans indications dans le centre fort embouteillé de Francfort.

Pour les entreprises, Opel impose le diesel 1.3 l CDTI

JPEG - 315.6 ko
Les entreprises (françaises) continueront à choisir le moteur Diesel 1.3 l CDTI dans l’une de ses deux puissances, 75 et 95 ch. Ils y sont doublement invités par Opel : c’est le seul prévu pour la finition Business Connect et, sur la 3 portes, la plus performante des deux motorisations (95 ch ecoFlex avec Stop & Start) n’émet que 85 g/km de CO2 pour 3,2 l de gazole aux 100 kilomètres. Difficile de faire mieux, ce qui prouve que le travail des motoristes a été particulièrement efficace.

Pourtant, les nouveaux moteurs essence sont simplement formidables. Hors de prix – et proposé seulement sur la finition Cosmo, la plus sophistiquée –, le trois-cylindres 1.0 l/115 ch Ecotec direct injection turbo est un sacré numéro ! Il accélère avec brio et, avec son couple maxi de 170 Nm à 1 800 tr/min, il fait preuve d’une belle souplesse. En ville, bien servi par une boîte à six vitesses de bonne facture, il renforce la vocation urbaine de la Corsa qui, en manœuvres à basse vitesse, se fait d’une grande légèreté grâce à la direction en mode City (en série).

Au côté de ce 1.0 l/115 ch, il existe des motorisations 1.2 l/70 ch, 1.4 l/90 ch et surtout un nouveau 1.4 l turbo : ce dernier développe 100 ch pour un couple maxi de 200 Nm et ne consomme, grâce à son système Stop & Start, que 5,1 l ce qui revient à émettre de 119 g/km de CO2 sur les versions ecoFlex chaussées en pneus 16 pouces à très faible résistance au roulement.

En finition Business Connect, privilégier la LLD

JPEG - 235.5 ko
Opel France a décidé de frapper fort. Confiant dans un produit doté de série d’un grand nombre d’aides à la conduite (ESP avec ABS, contrôle de freinage en courbe, AFU, contrôle de traction électronique et de stabilité en ligne droite et en courbe, 6 airbags, feux diurnes, direction assistée à la vitesse, etc.), le constructeur allemand propose aux entreprises la nouvelle Corsa à un prix facial intéressant compte tenu de son équipement spécifique en finition Business Connect. En effet, cette dernière est basée sur le deuxième niveau de finition, Edition, qui comprend déjà en plus de l’équipement de base un ordinateur de bord, une climatisation manuelle et une banquette arrière rabattable 60/40. Elle inclut en plus IntelliLink, un volant cuir multifonction avec régulateur/limiteur de vitesse, une aide au stationnement arrière, des phares antibrouillard avant, une roue de secours, la peinture métallisée, etc.

En LLD, la Corsa 2015 bénéficie de plus de valeurs de revente qui pourraient progresser de 5 à 8 % selon les experts. Cependant – et c’est ce qui peut emporter l’adhésion –, la principale qualité de la nouvelle Corsa reste ses dimensions : dans un contexte où les petites urbaines grandissent, elle ne prend pas un millimètre (4 021 mm de long, 2 510 mm d’empattement) et garde ainsi un rapport encombrement (extérieur)/habitabilité (intérieure) qui est l’un des plus intelligents du segment.

Mots clefs associés à cet article : Opel, Segment B

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER