Opel Astra, en progrès sur toute la ligne

Publié le par

Sacré challenge pour la nouvelle Opel Astra : concurrencer les Peugeot 308 et VW Golf, qui connaissent un franc succès, mais aussi la Renault Mégane qui sera commercialisée début 2016 . L’Astra n’a pas dit son dernier mot.

La nouvelle Astra doit participer à rehausser l'image d'Opel en France.
La nouvelle Astra doit participer à rehausser l'image d'Opel en France.

La nouvelle Opel Astra ne devrait avoir aucun mal à s’imposer dans certains pays européens et notamment sur ses marchés nationaux : l’Allemagne et, sous la marque Vauxhall, le Royaume-Uni. Malheureusement la France n’est pas l’Europe. Cela doit-il confiner l’Astra à jouer les seconds rôles sur un segment qui, depuis quelques mois, reprend nettement des couleurs ? Ce serait dommage car elle a vraiment changé.

Plus longue que ses concurrentes avec ses 4,37 m, elle se distingue surtout par sa nouvelle architecture allégée ; elle aurait ainsi perdu de 100 à 200 kg selon les versions. Bel exploit que mettent en relief sa ligne et son agilité sur route.

Spacieuse et confortable

JPEG - 2 Mo
Les lignes sont bien travaillées et modernes.
L’Astra est bien profilée. Sa face avant abaissée, sa ligne de caisse joliment soulignée et sa ligne de toit qui semble filer vers l’infini lui donnent une grande modernité. Son Cx de 0,285 (sur la version de base) témoigne de la volonté des designers de la marquer du sceau du dynamisme et de la fluidité.

Ils ont aussi réussi à faire croire que l’Astra n’était pas une compacte mais une berline familiale en imaginant un habitacle dans lequel cinq passagers seront à l’aise même sur de longs trajets. On est étonnamment bien assis à l’arrière et à l’avant. Revers de la médaille, le volume de coffre est limité, même avec le kit crevaison, qui autorise à utiliser l’emplacement de la roue de secours.

Connectée et bien dans son temps

JPEG - 1.3 Mo
La planche de bord est ergonomique.
L’Astra s’illustre par ses équipements de confort et se veut résolument connectée. La version Business Connect est ainsi dotée de la nouvelle génération du système multimédia IntelliLink qui, outre une navigation de grande qualité, intègre un interface WiFi et surtout Apple CarPlay pour pouvoir utiliser l’ensemble des fonctions de l’iPhone, Siri (commande vocale) compris. Pour les autres smartphones, Android Auto est à venir. Opel offre encore (gratuitement la première année) son service de conciergerie Opel OnStar.

On note qu’Opel a cherché à simplifier sa planche de bord et a, pour cela, éliminé en partie la multitude de boutons si critiquée sur la génération antérieure. Certains de ces boutons doublent les commandes de l’écran tactile. Est-ce vraiment nécessaire ? Il faudrait par ailleurs peut-être songer à soulager de quelques touches le volant multifonction.

Pour ce qui est de la sécurité et des systèmes d’aide à la conduite, la nouvelle Astra est aussi au meilleur niveau. Recommandée pour les professionnels de la route, l’option Caméra Opel Eye (450 euros) ajoute la reconnaissance de panneaux de circulation (Traffic Sign Assistant), l’aide au maintien dans la voie (Lane Keep Assist) assistée de l’alerte de dérive (Lane Departure Warning), l’indicateur de distance de sécurité (Following Distance Indication), l’alerte de collision avant (Forward Collision Warning) et même un freinage automatique (jusqu’à 60 km/h) avant une collision imminente.

Une seule offre Business

JPEG - 1.2 Mo
Grâce à AppleCar Play, il est possible de récupérer toutes les fonctionnalités d’un iPhone.
Seule motorisation disponible en finition Business, le diesel 1.6 l CDTI de 136 ch va bien. Il est d’abord bien insonorisé (sur nos modèles d’essai en tout cas) et globalement agréable. Il fait corps avec la boîte manuelle à six rapports, et les reprises à bas régime sont nettes, permettant de doubler avec une bonne marge de sécurité. L’architecture des trains roulants s’avère remarquable, et la voiture n’est jamais prise en défaut en virage. La direction se révèle précise, le freinage efficace et bien assisté électroniquement en cas de problème.

La nouvelle Astra doit participer à rehausser l’image d’Opel en France. C’est un produit de qualité, séduisant, comme le sont d’ailleurs les modèles sortis depuis quinze mois, comme la Corsa ou la petite Karl. Elle est proposée à des tarifs compétitifs. La grande inconnue reste ses valeurs de revente, mais on peut pronostiquer qu’elles se situeront à des niveaux acceptables et que finalement l’Astra 2015 aura des TCO dans la moyenne du segment.

Dans ces conditions, pour les flottes d’entreprise, la nouvelle Astra a des atouts pour s’imposer face aux berlines compactes françaises (Peugeot 308, Citroën C4, future Renault Mégane), allemandes (VW Golf, Ford Focus, Skoda Octavia), japonaises (Toyota Auris) ou même coréennes (Hyundai i30, Kia Cee’d).

Technique et finance

Opel Astra 1.6 l CDTI 110 Business Connect

  • Prix TTC * : 26 250 €
  • Cylindrée : 1 598 cm3
  • Puissance Maxi : 110 ch à 3 500 tr/min
  • Couple Maxi : 280 Nm entre 1 500 et 1 750 tr/min
  • Puissance administrative : 5 CV
  • Consommation (Mixte) : 3,5 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 93 g/km
  • Classe : A
  • Couleur : Vert foncé
  • Bonus/Malus * : neutre
  • Carte grise (92) * : 285,01 €
  • TVS * : 226 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 303,26 €
  • Loyer global mensuel * : 484,74 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,23 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,05 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 1 073,52 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 52,62 %
  • TCO Après I.S * : 539,20 €
  • TCO période Après I.S * : 20 489,60 €

* Valeurs en vigueur au 30 novembre 2015

Mots clefs associés à cet article : Opel, Berline

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER