OVE : quelles sont les attentes des gestionnaires de parc ?

Publié le par

L’OVE a publié son Baromètre flottes révélant les attentes des gestionnaires de flotte en Europe.

Les entreprises croient en l'auto-partage, à la réduction du diesel dans leur flotte et ont recours à la télématique.
Les entreprises croient en l'auto-partage, à la réduction du diesel dans leur flotte et ont recours à la télématique.

L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE) a publié les résultats de son Baromètre flottes, réalisé avec l’institut CSA, sur les attentes des gestionnaires de parcs automobiles en Europe. Celui-ci révèle ainsi leurs perceptions et intentions en matière de gestion pour les années à venir.

Ce qu’on retient de cette étude, c’est que les sociétés françaises pensent à 29 % que la taille de leur parc va augmenter et à 16 % qu’il va baisser. Ces mêmes entreprises anticipent une baisse de 12 points du diesel dans leurs flottes de VP, passant de 96 % à 84 %.

Ensuite, 23 % des entreprises françaises, contre 33 % des entreprises européennes, ont recours à des solutions de télématique. En France, elles sont avant tout utilisées pour réduire le coût d’utilisation des véhicules. « La réduction de la consommation de carburant constitue en 2016 le premier objectif mis en avant par les entreprises françaises (30 %), lorsqu’elles ont recours à la télématique. En 2013, l’objectif numéro un était le traçage et la localisation du véhicule (40 %) », commente l’OVE.

Un intérêt français pour l’auto-partage

Les entreprises françaises sont plus nombreuses que les européennes à étudier la solution de l’auto-partage et des véhicules autonomes. Les gestionnaires français (43 %, contre 31 % des européens) pensent que l’auto-partage se développera dans les prochaines années. « Il apparaît clairement que le développement de l’auto-partage passera par les jeunes générations, tant en France (52 % des gestionnaires le pensent) qu’en Europe (42 %) », précise l’OVE.

L’étude a été réalisée auprès de 202 entreprises françaises qui possèdent au moins 10 véhicules en parc. En Europe l’enquête a été menée auprès de 2 369 entreprises remplissant les mêmes conditions, dans 12 pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni et Suisse). Dans le monde, l’enquête a été réalisée auprès de 2 993 entreprises (Europe + Brésil, Russie et Turquie).

Mots clefs associés à cet article : Diesel, Télématique embarquée, Véhicules autonomes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER