Nouvelle Renault Twingo : en avant-première de Genève !

Publié le par

Nouvelle Renault Twingo : en avant-première de Genève !

Vingt ans après avoir révolutionné le segment des petites voitures avec sa “Grenouille”, Renault réinvente la Twingo. Sur la même base que la future “ grande Smart ”, Renault lance à l’occasion du Salon de Genève (début mars) la nouvelle Twingo, décrite ainsi : « Une nouvelle citadine agile, innovante et ludique… Une petite voiture haute en couleurs et au caractère affirmé. »

En 2008, les ingénieurs et designers de Renault décident de créer la future Twingo en retrouvant l’esprit d’innovation qui a fait naître la Twingo originelle en 1992. La tâche est lourde et les attentes fortes, avec pour objectif de créer une petite citadine qui gagne en habitabilité et en agilité tout en réduisant son encombrement. Germe alors l’idée d’une architecture à moteur arrière. Mais les coûts de développement sont importants. Et c’est dans ce contexte que Renault croise la route de Daimler qui, de son côté, réfléchit à ses futures Smart 2 et 4 places. Après de nombreux échanges, un accord de coopération stratégique est signé en 2010 entre les deux entreprises, officialisant ainsi le démarrage du projet de co-développement de la nouvelle Twingo et des futures Smart 2 et 4 places.

Retour à la propulsion

Avantage de taille pour une petite citadine, le passage du moteur à l’arrière libère le train avant et permet d’améliorer fortement le rayon de braquage. La nouvelle Twingo est ainsi très maniable, se faufile en ville et se gare en quelques tours de volant. L’architecture à moteur arrière dégage également de l’espace à bord. Avec un bloc avant réduit et les roues placées aux quatre coins, la nouvelle Twingo bénéficie d’un empattement et d’une habitabilité de l’ordre du segment supérieur. Comme son aînée, elle se révèle à travers une palette de quatre couleurs pop, pleines d’allant : bleu clair, blanc, jaune et rouge. Twingo spirit is back ! La face avant reprend les codes de la nouvelle identité de la marque Renault avec un logo bien visible sur fond noir. Le large hayon vitré participe avec originalité au modernisme de la partie arrière et intègre parfaitement les feux. La citadine gagne en polyvalence en proposant pour la première fois une carrosserie 5 portes. L’autre parti pris, c’est l’abandon du diesel et le seul choix des motorisations essence. Ce qui n’est pas pour nous déplaire car ce choix est plus raisonnable, réaliste et économique pour une citadine.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Citadine

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER