Nouvel Espace, concentré du savoir-faire Renault

Publié le par

JPEG - 21.2 ko
S’il quitte le segment des monospaces pour celui plus en vogue des crossovers, le Renault Espace n’abandonne pas pour autant le caractère novateur qui lui colle à la peau depuis ses premiers tours de roue, il y a trente ans. Tout le savoir-faire technique et technologique de la marque au losange prend place à bord de cette nouvelle génération.
Commençons par les motorisations. L’Espace inaugure le moteur 1.6 l Energy dCi de 160 ch doté de la technologie Twin Turbo offrant 380 Nm de couple dès 1 750 tr/min. Il est associé à la transmission à double embrayage EDC à six rapports. Les clients ont sinon la possibilité d’opter pour le 1.6 l Energy dCi 130 couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Quant aux amateurs de mécaniques essence, ils sont servis avec le 1.6 l Energy TCe 200, qui bénéficie pour sa part d’une nouvelle boîte EDC à sept rapports. Ces trois moteurs sont bien entendu équipés d’un système Stop & Start. Signalons au passage que le nouvel Espace est plus léger de 250 kg par rapport à son prédécesseur, ce qui contribue en partie à sa meilleure sobriété (Renault annonce 20 % de consommation en moins).

4 roues directrices et amortissement piloté

JPEG - 20 ko
JPEG - 19.5 ko
Sur route, les sensations promettent d’être d’un haut niveau grâce au système Renault Multi-Sense, qui permet de modifier les paramètres de conduite. Il agit sur le châssis 4Control (quatre roues directrices) hérité de la Laguna, sur l’amortissement piloté, sur la direction, sur le moteur ou encore sur la boîte pilotée. Quatre modes préprogrammés sont disponible (Eco, Confort, Neutre et Sport), et le mode Perso permet de régler le véhicule à sa guise.
Renault propose également un joli lot d’équipements liés à la sécurité. Outre le régulateur de vitesse adaptatif et le freinage actif d’urgence, l’Espace dispose d’un avertisseur d’angle mort et des alertes de franchissement de ligne, de distance de sécurité et de survitesse avec reconnaissance des panneaux de signalisation. L’aide au parking avant, arrière et latérale est aussi de la partie, ainsi qu’une caméra de recul, un affichage tête haute ou encore l’aide au démarrage en côte.
À bord, l’ambiance se veut premium. La console centrale suspendue est du plus bel effet. On ne peut passer à côté de l’écran vertical de 8,7” à partir duquel bon nombre de fonctions sont contrôlables. Il permet par exemple de régler les sièges avant et de rabattre individuellement les sièges arrière. Il accueille également le système R-Link 2, synonyme entre autres d’une navigation 3D connectée TomTom avec la fonction info trafic en temps réel TomTom Trafic.

Moins d’espace à bord de l’Espace

JPEG - 20.5 ko
En revanche, le nouvel Espace, qui mesure 4,85 m de long, soit autant que l’ancienne version longue, ne gâte pas les occupants du troisième rang avec un espace aux jambes plutôt limité. Le volume de coffre est lui aussi en léger retrait, à 660 dm3 en configuration 5 places. Petit plus pratique, les sièges arrière peuvent également se rabattre depuis le coffre en appuyant sur les boutons dédiés à chacun d’eux. Autre astuce, le hayon motorisé s’ouvre et se ferme en passant le pied sous le bouclier.
Signalons enfin que le nouvel Espace est produit en France, à Douai. Sa commercialisation interviendra au printemps 2015.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Crossover

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER