Nouveaux moteurs également pour l’Opel Movano !

Publié le par

Opel vient de dévoiler ses dernières nouveautés dans le domaine des utilitaires légers à Birmingham : À l’occasion de ce salon (du 29 avril au 1er mai), il A dévoilé les nouveaux Vivaro, mais également les toutes nouvelles motorisations qui équipent désormais l’Opel Movano.

Nouveaux moteurs également pour l'Opel Movano !

Avec ses nouveaux moteurs, le Movano consomme jusqu’à 1,5 litre et 39 g/km en moins aux 100 km :« Le Movano affiche des consommation dont la baisse atteint 1,5 litre aux 100 kilomètres, tout en bénéficiant de plus de puissance. Ces moteurs le rendent plus économique, plus puissant et beaucoup plus compatible avec l’environnement qu’auparavant » explique Steffen Raschig, qui vient renforcer l’équipe dédiée aux utilitaires, et de poursuivre : « En outre, il dispose de toute une gamme d’équipements de confort et de sécurité qui n’étaient jusque-là disponibles qu’en option, et encore quand cela était possible. Le Movano que nous présentons aujourd’hui pourra être commandé à partir de juin. Il tire le meilleur parti de ces nouvelles possibilités et s’avère être aujourd’hui une offre plus convaincante que jamais. »

Nouveaux moteurs et équipements de sécurité supplémentaires

La nouvelle offre de motorisations du Movano comprend désormais cinq turbodiesel, dont deux 2,3 litres BiTurbo très sophistiqués qui font là leur première apparition. Disposant de deux turbos, ils combinent sur le papier, performances, sobriété et faibles émissions de CO2. Le BiTurbo de 100 kW/136 ch avec 340 Nm de couple parvient à réduire les émissions de 8 % (15 grammes) en les abaissant à 180 grammes de CO2 au kilomètre grâce à un système Start/Stop monté en série. Le BiTurbo le plus puissant, offrant 120 kW/163 ch et 360 Nm de couple, permet au Movano de gagner 13 ch en puissance et 10 Nm en couple. Equipé lui aussi d’un Start/Stop en série, il réduit considérablement ses émissions de CO2, qui baissent de 39 g/100 km. Ce qui représente une baisse de la consommation de 1,5 litre aux 100 kilomètres, soit 18 % – des valeurs qui ont une incidence favorable tout autant sur le budget du client que sur la qualité de l’environnement.
Le Movano d’entrée de gamme est équipé d’un turbodiesel 2,3 litres délivrant maintenant 81 kW/110 ch, soit une augmentation de 10 ch. Tout comme l’autre version du 2.3 l CDTI de 92 kW/125 ch, il conserve ses chiffres de consommation et d’émissions actuels tout en bénéficiant de performances revues nettement à la hausse. Le Movano 125 ch gagne maintenant 3,5 secondes dans les reprises de 80 à 120 km/h sur le sixième rapport. Et avec le bloc 110 ch d’entrée de gamme, le Movano gagne rien de moins que cinq secondes. L’utilisation d’un sixième rapport à la démultiplication plus courte contribue également à ces améliorations.
Alors que le fourgon Movano allongé L4 n’était jusque-là disponible qu’avec des roues jumelées sur l’essieu arrière, il est maintenant aussi disponible avec des roues simples en différentes hauteurs de toit. Les roues simples présentent un certain nombre d’avantages. La surface de chargement entre les passages de roue arrière gagne 300 millimètres, ce qui facilite le transport de charges volumineuses. Le véhicule est aussi plus léger et consomme donc moins de carburant. En outre, les coûts d’exploitation globaux sont réduits car il y a moins de pneus à changer ou à remplacer. Autre atout du nouveau Movano : les périodicités d’entretien ont été portées à deux ans.
Cette dernière version bénéficie également en série de la toute nouvelle génération de contrôle électronique de stabilité (ESP) – avec en corollaire toute une série d’aides à la conduite qui rendent la conduite du Movano plus simple et plus sûre. Il s’équipe ainsi de l’aide au démarrage en côte Hill Start Assist qui gère la fonction de freinage et conserve la pression environ deux secondes après que le conducteur ait retiré son pied de la pédale de frein, empêchant ainsi au fourgon de reculer lors d’un démarrage sur une voie en pente. Le contrôle de la stabilité de l’attelage TSP (Trailer Stability Program) analyse les mouvements de lacet de la remorque en cas d’attelage. Si toutefois ils devaient atteindre un niveau critique, le système freine automatiquement les roues du Movano afin de stabiliser l’attelage et éviter un éventuel accident. Le système d’antipatinage est maintenant plus sophistiqué : il offre plus d’adhérence, et évite aux roues de s’emballer, même sur mauvais revêtement. Dans l’habitacle, le Movano reçoit un grand miroir convexe monté dans le pare-soleil du passager pour accroître la visibilité périphérique. Il peut s’incliner jusqu’à prendre un angle qui permette au conducteur de voir dans l’angle mort du côté droit du véhicule, afin qu’il puisse repérer tout danger potentiel dans cette zone en temps utile. Le conducteur du Movano bénéficie également d’une cabine mieux prévue pour répondre aux besoins des tâches administratives, grâce aux systèmes multimédia CD 16 BT USB, disposant en série du Bluetooth et de deux prises USB, et CD 16 BT USB DAB avec réception radio numérique (Digital Audio Broadcast). Ainsi équipé, l’Opel Movano sera commercialisé en Allemagne à la fin de l’été 2014.

Mots clefs associés à cet article : Fourgon, Véhicule utilitaire léger (VUL)

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER