Nouveaux dossiers Mov’eo : véhicules communicants et dépollution

Publié le par

Parmi les dossiers présentés par le pôle Mov’eo au 21e appel à projets du Fonds unique interministériel (FUI) des pôles de compétitivité, trois projets dont le PACV2X ont été sélectionnés pour un cofinancement par l’État et les collectivités territoriales. Ils ont été retenus pour leur caractère particulièrement innovant et l’activité économique qu’ils généreront.

La communication des véhicules avec la route ne cesse de progresser.
La communication des véhicules avec la route ne cesse de progresser.

Trois nouveaux projets de R&D collaboratifs labellisés par Mov’eo ont été retenus pour un financement du FUI 21. Si le premier projet (ROAD) concerne le monde du poids lourd (nouvelle génération de semi-remorques frigorifiques assurant la chaîne du froid avec des technologies plus économes, moins polluantes et plus silencieuses), les deux autres touchent directement les véhicules légers.

Le deuxième projet, prosaïquement dénommé PAC V2X (pour perception augmentée par coopération V2X), est fait pour améliorer la communication entre le véhicule autonome et l’infrastructure de la route. Il est centré sur l’accroissement de la perception des véhicules coopératifs (et à terme des véhicules autonomes) à travers une collaboration accrue avec l’infrastructure de bord de route. Les unités de bord de route seront dotées d’outils de perception autonomes (radars et caméras) pour partager celle-ci avec les véhicules en approche à travers une coopération I2V (d’infrastructure à véhicule). Les unités de bord de route seront positionnées dans des lieux stratégiques à perception réduite tels que : les intersections, les hauts de côte, les courbes, les entrées/sorties de routes/autoroutes, les stations de transports publics fréquemment masquées. Les principales applications développées sont :
- l’assistance à la fusion ou au changement de voie ;
- l’alerte d’un véhicule à contresens en sortie d’autoroute ;
- l’alerte de violation d’un signal à une intersection ;
- la diffusion de la vitesse contextuelle optimale dans certaines situations.

Le projet PAC V2X en bref :
- Porteur du projet : Signature
- Partenaires : Sanef, les PME Digimobee, Logiroad, Marben et VICI, l’établissement de recherche INRIA et l’Institut de transition énergétique Vedecom.

Le troisième projet retenu, DéMéPica, porte quant à lui sur la réalisation en une étape des opérations de catalyse et de filtration des particules pour les moteurs essence modernes à injection directe qui, à partir de certaines fortes pressions, générèrent quelques particules. Il s’attachera également à mettre au point un nouveau procédé industriel de dépôt de métaux précieux sous forme gazeuse afin de réduire drastiquement les quantités utilisées dans les catalyseurs (d’où leur prix élevé) des moteurs Diesel et essence. Les objectifs principaux visés sont :
- l’amélioration de l’efficacité des systèmes de post-traitement ;
- la diminution de leur coût et leur encombrement ;
- la création d’une filière française de pots catalytiques ;
- la diminution de la consommation mondiale de métaux précieux d’environ 150 tonnes à l’horizon 2020.

Le projet DéMéPica en bref :
- Porteur du projet : ECM Technologies
- Partenaires : Imerys Ceramics France, Renault, CEA Liten, Ircelyon, Kemstream et l’université de Limoges
- Pôles colabellisateurs : Axelera, Pôle européen de la céramique, les pôles Trimatec et Risques.

Mots clefs associés à cet article : Particules, Pollution, Véhicules connectés, Véhicules autonomes

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER