Navya exporte sa navette autonome en Australie

Publié le par

L’entreprise française participera à une expérimentation sur les technologies automobiles autonomes au printemps organisée par le R.A.C. local.

La navette peut monter à 45 km/h et embarquer jusqu'à 15 pasagers.
La navette peut monter à 45 km/h et embarquer jusqu'à 15 pasagers.

La Navya Arma, la navette française 100 % autonome et 100 % électrique, commence à se faire un nom au niveau international. Elle va prochainement exercer ses talents en Australie dans le cadre d’une expérimentation menée par le Royal Automobile Club (R.A.C.) « Cette expérimentation en Australie occidentale représente une étape importante du développement de l’Arma. Nous sommes heureux de travailler avec le R.A.C. pour développer de nouvelles solutions qui intègrent une gamme d’options de transport dans le but de s’adapter aux nouvelles technologies, ouvrant la voie à l’exploitation sécurisée de véhicules autonomes sur route ouverte » déclare Christophe Sapet, le P-DG de Navya.

Le détail des tests, qui impliqueront un déroulement en plusieurs étapes, est actuellement en développement, et le R.A.C. travaille à l’obtention des autorisations nécessaires auprès des autorités. « Cette expérimentation, la première de son genre en Australie, aidera les membres de la communauté, du gouvernement et de l’industrie à considérer les opportunités et l’impact potentiel des technologies automobiles autonomes. Élever les niveaux d’autonomie des véhicules est une composante inévitable du futur, et la notion de leur présence sur nos routes n’est plus une question de si, mais de quand » assure pour sa part Terry Agnew, le P-DG du groupe R.A.C.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules autonomes, Navya

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER