Mercedes-Benz Vans : 2020 en perspective

Publié le par

La firme de Stuttgart est en train d’amorcer une mutation radicale en devenant fournisseur de solutions globales dans le domaine du transport des marchandises et des personnes.

MBV fait appel à des drones pour améliorer l’efficacité de ses services.
MBV fait appel à des drones pour améliorer l’efficacité de ses services.

Avec Internet tout change, et une nouvelle ère s’ouvre : celle de mobilité connectée (ou e-mobility), qui garantit en particulier une meilleure qualité de l’air et moins de nuisances sonores. Mais pas seulement !

Volker Mornhinweg, le patron emblématique de la division Mercedes-Benz Vans (MBV), vient de présenter un projet stratégique particulièrement innovant baptisé adVANce. Il repose sur une intégration des technologies de pointe dans les véhicules utilitaires légers. Chaque véhicule a vocation à devenir l’une des briques de cette nouvelle organisation du monde du transport. Dans le VUL de demain les espaces de chargement seront optimisés, et le travail des utilisateurs se trouvera facilité par un ensemble d’interfaçages intelligents qui permettent une très grande automatisation des tâches : chargement, déchargement, livraison, organisation des tournées. Digital@vans permet une économie de temps et d’argent, mais aussi une qualité de service client sans équivalent.

Dans le dispositif du futur, le VUL n’est plus seulement un outil de travail et un moyen de transport, c’est le « vaisseau amiral » d’une chaîne de solutions qui assurent un transport plus rapide, plus efficace et moins polluant, notamment pour le dernier kilomètre. Travaillant avec des start-up particulièrement inventives, MBV intègre dans solutions@vans des robots et des drones pour améliorer l’efficacité de ses services.

De nouvelles façons de travailler

Tout cela, bien évidemment, a un prix. Et pour que l’ensemble de la clientèle puisse profiter de ces innovations MBV met en place au travers de mobility@vans des solutions de « cargo-partage » appelées car2share cargo. C’est une nouvelle approche du transport de marchandises qui émerge : l’utilisateur n’est plus le propriétaire du VUL, c’est le principe de l’« utilisateur-payeur » qui prime.

Une feuille de route est désormais tracée pour MBV. « Elle s’appuie sur les valeurs traditionnelles et le savoir-faire de l’entreprise avec l’esprit pionnier d’une start-up », résume Volker Mornhinweg. Et le constructeur s’en donne les moyens. En effet, 500 millions d’euros ont déjà été investis – une première étape –, et 200 personnes, souvent très jeunes, ont rejoint une structure dédiée qui est éclatée en trois hubs à Stuttgart, Berlin et dans la Silicon Valley. Le challenge de ces équipes est de mener des projets pilotes… Et pour cela elles ont carte blanche. Ce sont ainsi les façons d’être, les façons de faire et de penser, les façons de travailler de l’entreprise qui sont, elles aussi, en pleine révolution.

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER