Mercedes-Benz GLC, le virage esthétique

Publié le par

Le GLC remplace au catalogue le GLK.
Le GLC remplace au catalogue le GLK.

Un changement radical de style, voici ce que nous propose Mercedes-Benz avec le GLC. Le remplaçant du GLK abandonne les lignes tendues et anguleuses de son prédécesseur au profit d’un physique plus bombé censé mieux coller aux codes stylistiques actuels de la marque.

Mais pour son deuxième coup d’essai sur le segment des SUV du segment D, le constructeur a surtout dans l’idée de séduire une clientèle plus large, pour ne pas dire mondiale, avec un produit plus consensuel. Fini donc le look de baroudeur même si l’on nous promet « des qualités tout-terrain exceptionnelles pour un SUV de gamme intermédiaire ». L’habitacle est également plus cossu avec des matériaux haut de gamme et une planche de bord élégante semblable à celle de la nouvelle Classe C.

L’autre souci de Mercedes-Benz était de proposer un véhicule plus spacieux et plus accueillant. Cela passe par une croissance du véhicule dans tous les domaines : longueur, largeur, empattement… Le GLC gagne ainsi en espace aux jambes à l’arrière (+ 57 millimètres) et en volume de coffre (+ 130 litres). Le constructeur annonce plus globalement que la « quasi-totalité des paramètres déterminants pour le confort a été optimisée ».

Version hybride rechargeable

JPEG - 479.5 ko
La planche de bord est très proche de celle de la Classe C.
Le GLC se veut également sobre en carburant avec ses mécaniques Euro 6 de dernière génération et sa masse contenue (– 80 kg par rapport au GLK). La version 220 d 4Matic développant 170 ch est annoncée à partir de 129 g/km de CO2 et 5 l/100 km. Idem pour la version 250 d 4Matic de 204 ch. Mais la réelle attraction est ici la proposition hybride rechargeable « 350 e » avoisinant les 60 g/km de CO2 et affichant une autonomie en tout électrique de 34 kilomètres.

Le nouveau SUV fait enfin la part belle aux équipements haut de gamme. Sont proposés de série ou en option une boîte de vitesses automatique, une transmission intégrale permanente, un affichage tête haute, une suspension pneumatique intégrale ou encore un système d’amortissement variable.

Le GLC sera exposé en première mondiale à l’occasion du Salon de Francfort, en septembre. Sa commercialisation interviendra dans la foulée. Mercedes-Benz a communiqué des tarifs démarrant à 46 150 euros avec le GLC 220 d 4Matic.

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, SUV

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER