Mercedes-Benz Classe E, le savant mélange

Publié le par

Le raffinement d’une Classe S, l’esthétique d’une Classe C et un contenu technologique de pointe sont au programme de la nouvelle Classe E de Mercedes-Benz.

La nouvelle Classe E reprend les codes stylistiques de la Classe C.
La nouvelle Classe E reprend les codes stylistiques de la Classe C.

Un grand pas vers l’avenir. C’est en ces termes que Mercedes-Benz introduit sa nouvelle Classe E, la dixième du nom. Hybride, légère, autonome, efficiente, technologique et confortable sont les principaux mots clés que l’on retient après avoir parcouru avec attention le dossier de presse fourni par la marque à l’étoile.

JPEG - 670.7 ko
La version hybride se recharge par l’arrière.
Concrètement, la Classe E est un savant mélange entre différents modèles du constructeur. Elle emprunte à la Classe S son habitacle soigné, ses matériaux nobles et sa présentation originale du poste de conduite, ici composé de deux écrans haute résolution de 12,3 pouces. Elle s’inspire ensuite de la Classe C pour la ligne, l’esthétique. Une ressemblance judicieuse. La Classe E ne devrait plus souffrir d’un physique difficile comme ce fut le cas pour les dernières générations.

De l’hybride rechargeable au menu

Sous le capot, l’offre est de standing. Au lancement, les clients auront le choix entre quatre versions : E 220d (195 ch – 102 g/km), E 350d (258 ch – 133 g/km), E 200 (184 ch – 132 g/km) et E 350e (279 ch – 49 g/km). Cette dernière proposition est hybride rechargeable, d’où les faibles rejets de CO2. L’autonomie en tout électrique est annoncée aux alentours de 30 kilomètres.

JPEG - 997.4 ko
L’ambiance à bord est digne de celle d’une Classe S.
Mercedes-Benz étoffera la gamme dans les mois suivant la commercialisation. Sont au programme un moteur Diesel de 150 ch et plusieurs moteurs essence allant de 184 à 245 ch. Ajoutons que tous les modèles disponibles au lancement seront équipés de série d’une boîte automatique à neuf rapports 9G-Tronic.

Sans surprise, les équipements de confort et technologiques disponibles de série ou en option sur cette nouvelle Classe E sont légion. Quelques-uns attirent notre attention plus que d’autres à l’image des accoudoirs chauffants au niveau des portières et de la console centrale, de la suspension pneumatique, du système de détection de somnolence, du système de stabilisation en cas de vent latéral, du freinage d’urgence assisté ou encore du Drive Pilot.

Ce dernier équipement est présenté par le constructeur comme un pas de plus vers la conduite autonome. Il permet de respecter les distances de sécurité sur route et autoroute sans que le conducteur ait à freiner ou à accélérer. Le véhicule s’adapte également automatiquement aux limitations de vitesse détectées par sa caméra et enregistrées dans le système de navigation. Ce ne sont que quelques exemples des capacités de ce nouveau dispositif qui tend à se démocratiser dans l’univers du premium.

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, Berline, Véhicule hybride

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER