Marché automobile : 3 % de croissance au premier semestre

Publié le par

Les immatriculations de voitures particulières et d’utilitaires ont montré une belle vigueur au cours de cette première moitié d’année. Un dynamisme qui profite aux constructeurs français et étrangers.

S'ils ne profitent pas tous de la bonne santé du marché, la quasi-totalité des constructeurs enregistre une croissance des immatriculations.
S'ils ne profitent pas tous de la bonne santé du marché, la quasi-totalité des constructeurs enregistre une croissance des immatriculations.

Présentés par le CCFA et AAA Data, les chiffres du marché automobile au premier semestre font état d’un dynamisme encourageant pour le secteur. Avec 1 135 281 immatriculations, le marché des voitures particulières neuves enregistre une hausse de 3 % (3,8 % corrigé des jours ouvrés c.j.o.). Une hausse encore plus imposante en valeur relative sur le marché des utilitaires légers avec 6,3 % de croissance (7,1 % c.j.o.).

Les constructeurs asiatiques plébiscités

Parmi les constructeurs français, Peugeot se taille la part du lion avec une hausse de 6,1 %. En volume, Renault maintient son leadership avec 230 766 immatriculations mais n’enregistre qu’une croissance de 0,4 %. Chez les constructeurs étrangers, les groupes asiatiques font une belle percée : 16,1 % de croissance (49 388 immatriculations) pour Toyota et Lexus,, 7,1 % de hausse et 34 376 immatriculations pour le groupe Hyundai, qui inclut Kia. On note également une belle remontée de marques en plein renouveau comme Seat (+ 20,2 %) et Alfa Romeo (+ 38,3 %). Plus inattendue, la performance de Mercedes qui, avec 30 948 immatriculations, engrange une croissance de 12 %.

Sur le marché des utilitaires légers, le dynamisme est animé par Peugeot (+ 14,6 %), Volkswagen (+ 10,8 %), Opel (+ 12,2 %) et Toyota, qui enregistre là aussi une belle performance avec un doublement de ses immatriculations (3 281).

Pour revenir aux véhicules particuliers, un rééquilibrage des ventes en faveur du diesel s’observe (49 % des ventes contre 47 % pour l’essence), même si l’on note une forte progression des véhicules hybrides (+ 63 %).

Mots clefs associés à cet article : Marché France, Véhicule neuf (VN)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER