Malus maximus et minimus bonus !

Publié le par

Bonus malus, un équilibre délicat.
Bonus malus, un équilibre délicat.

« Tout ce qui touche aux recettes de l’État fonctionne à merveille ! »
Le décret sur le malus annualisé est sorti en catimini, et les députés ont adopté les propositions de durcissement des seuils du malus présentés par le gouvernement :
• sur 2011 (– 5 grammes par seuil, rien au-dessus de 110 g/km, et changement des montants).
• comme sur 2012 (– 5 grammes encore et une augmentation des montants des malus, qui se déclencheront à compter de 141 g/km).
Depuis sa mise en place, le système du bonus-malus coûte chaque année très cher : 214 millions d’euros en 2008, 500 en 2009 et pas loin de 570 en 2010. L’État prévoit encore une perte sèche de 70 millions d’euros en 2011. Un de ces jours, on va même nous pondre un système de malus/malus, sans bonus donc, et nous n’en serons plus très loin dès 2013. Et puis, une fois supprimés les montants des bonus, on aura en fait réinventé la fameuse vignette automobile… qui, je vous le rappelle au passage, était annuelle ! Qui a dit que l’histoire était un éternel recommencement ?

Mots clefs associés à cet article : Pollution, Bonus-malus

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER