Les vitres avant surteintées interdites à partir de 2017

Publié le par

Les automobilistes dont les vitres avant sont surteintées s’exposeront à compter du 1er janvier 2017 à une amende de 135 euros et à un retrait de 3 points du permis de conduire.

Le taux minimal de transparence devra être de 70 %, sauf pour les véhicules blindés.
Le taux minimal de transparence devra être de 70 %, sauf pour les véhicules blindés.

La décision est tombée. Suivant les recommandations du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), le gouvernement a décidé de sanctionner la pratique du surteintage des vitres avant des véhicules. Cette mesure est contenue dans le décret 2016-448 du 13 avril 2016 modifiant certaines dispositions du Code de la route relatives aux véhicules, publié ce jour au Journal officiel.

Ce texte permettra aux forces de l’ordre de sanctionner, à compter du 1er janvier 2017, le surteintage des vitres avant qui ne respecterait pas le taux minimal de transparence de 70 %. Ce taux est celui exigé pour l’homologation des véhicules sortant d’usine. Si le taux de transparence des vitres avant est inférieur à 70 %, les contrevenants s’exposeront à une contravention de quatrième classe et à une amende de 135 euros, assortie d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Il est précisé que le surteintage des vitres arrière et de la lunette arrière reste autorisé à condition que le véhicule soit équipé de deux rétroviseurs extérieurs.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER