Les ventes flottes gardent le rythme en novembre

Publié le par

Les immatriculations de véhicules à usage professionnel ont crû de plus de 10 % au mois de novembre. Une performance qui permet au marché des flottes de poursuivre sa montée en puissance en 2017.

Les ventes de voitures en entreprises progressent de 10,24 % en novembre et de 7,57 % depuis janvier.
Les ventes de voitures en entreprises progressent de 10,24 % en novembre et de 7,57 % depuis janvier.

Le marché des flottes enchaîne les bonnes performances. Les entreprises ont une nouvelle fois affolé les compteurs en novembre avec 77 835 immatriculations cumulées (VP et VUL), un total en hausse de 10,24 % par rapport à novembre 2016.

Les ventes de voitures diesel ont dominé les débats avec 63 323 représentantes en dépit d’une croissance moindre, de l’ordre de 4,4 %. Le contingent des modèles essence s’est quant à lui établi à 11 295 unités, au prix d’une poussée de près de 48 %. On note également une forte activité du côté des hybrides (2 133 unités, + 51,2 %) et des électriques (1 023 unités, + 30,5 %).

Les voitures particulières en forme

La dynamique actuelle sur le marché des flottes est avant tout à mettre au crédit des voitures particulières. En novembre, 47 157 immatriculations de VP ont été recensées. La hausse est ici de près de 14 % par rapport à l’an passé.

Le diesel demeure majoritaire avec 34 074 unités, mais il ne représente plus que 72 % du mix, contre 78 % en novembre 2016. Les autres énergies ont désormais leur mot à dire. Les entreprises ont ainsi acheté ou loué 10 416 voitures essence (+ 42,4 %), 2 093 hybrides (+ 54,6 %) et 562 électriques (+ 66,3%).

Les utilitaires légers progressent également mais de manière plus modérée. En novembre, 30 678 immatriculations ont eu lieu, un volume supérieur de 5,2 % à celui de 2016. Le débat sur les énergies n’est pas à l’ordre du jour sur ce segment du marché puisque le diesel représente plus de 95 % du mix.

Un grand cru 2017

Fort d’un mois de novembre enlevé, le marché des flottes est bien parti pour afficher un niveau record en 2017. À ce jour, 759 080 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été immatriculés à titre professionnel. C’est 7,57 % de mieux qu’en 2016.

Le diesel demeure le carburant roi avec plus de 630 000 ventes cumulées. La hausse se limite toutefois à moins de 4 %. Les entreprises ont compris qu’une diversification des énergies devenait nécessaire. Les ventes de voitures essence progressent de 30,7 % (97 884 unités cumulées), celles de voitures électriques de 26,2 % (10 639 ex.) et celles d’hybrides de 36,4 % (18 447 ex.).

Ces évolutions concernent surtout le marché des voitures particulières. Sur les 451 033 modèles immatriculés en entreprises entre janvier et novembre (+ 8,4 %), 336 171 roulent au diesel (+ 2,4 %), 90 825 à l’essence (+ 28,9 %), 5 877 à l’électricité (+ 48,7 %) et 17 958 combinent les énergies (+ 35,8 %). L’essence représente désormais plus de 20 % du mix, contre moins de 17 % en 2016. L’évolution devrait être encore plus prononcée en 2018 avec une récupération de TVA sur le carburant plus favorable.

Enfin, concernant les utilitaires légers, l’année 2017 s’annonce également positive. À fin novembre, 308 047 modèles ont trouvé preneur en entreprises. Ce total est en hausse de 6,4 % par rapport à 2016. Le diesel rafle la mise avec 295 083 unités cumulées, mais on note une poussée de l’essence de l’ordre de 61 %. On parle toutefois de volumes marginaux, environ 7 000 unités.

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER