Les ventes de véhicules électriques pied au plancher

Publié le par

L’embellie sur le marché des véhicules électriques se confirme avec un cumul de 2 345 immatriculations en février, un total en hausse de 68 % par rapport à l’an dernier.

La Renault Zoe a été écoulée à 1 182 exemplaires en février.
La Renault Zoe a été écoulée à 1 182 exemplaires en février.

L’année démarre en fanfare pour les véhicules électriques. Les statistiques de février sont aussi positives que celles de janvier. L’Avere, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique, a fait les comptes : 2 345 véhicules électriques ont été immatriculés en France le mois dernier. Un total en progression de 68 % par rapport à février 2015. Les véhicules électriques se maintiennent ainsi au-delà du seuil de 1 % des ventes d’automobiles neuves dans le pays.

La catégorie des voitures particulières est la plus dynamique avec 1 891 immatriculations en février. Le classement est une nouvelle fois dominé par la Renault Zoe (1 182 ex.), devant le surprenant Nissan e-NV200 Evalia (280 ex.) et la Peugeot iOn (109 ex.). Au total, 3 275 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés depuis le début de l’année, contre 1 704 en 2015 à la même période.

Quant aux véhicules utilitaires légers, ils progressent plus doucement. L’Avere comptabilise 454 immatriculations (+ 45 %), dont 256 pour le seul Renault Kangoo Z.E. Les autres modèles se partagent assez équitablement les exemplaires restants. Les ventes de VUL électriques s’élèvent à 739 unités depuis le début de l’année, soit 143 unités de plus qu’en 2015.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Véhicule électrique

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER