Le marché automobile français accélère en mars

Publié le par

Les ventes de voitures particulières et d’utilitaires légers ont progressé de 8,3 % au mois de mars. Un dynamisme qui permet au marché automobile hexagonal de pointer à + 5,6 % depuis le début de l’année.

Le marché automobile français progresse de 8,3 % en mars.
Le marché automobile français progresse de 8,3 % en mars.

Le marché automobile français est reparti de l’avant en mars. Les immatriculations de voitures particulières et d’utilitaires légers se sont élevées à 270 728 unités, un total en progression de 8,3 % par rapport à l’an dernier. Les ventes de voitures particulières ont grimpé de 7 % (226 145 ex.) et celles de véhicules utilitaires légers, de 15,1 % (44 583 ex.). Ces bons résultats permettent au marché d’afficher une progression de 5,6 % depuis le début de l’année.

Sur le marché des VP, les constructeurs français ont globalement tiré leur épingle du jeu. Ils ont conclu le mois de mars sur une hausse de 6,9 % de leurs ventes pour s’offrir 54,73 % de parts de marché. Hormis DS, qui chute de 34,1 %, toutes les marques hexagonales ont terminé le mois dans le vert. La plus forte progression est à mettre à l’actif de Peugeot (+ 12,4 % à 39 161 ex.), devant Dacia (+ 9,5 %) et Citroën (+ 8,9 %). Les constructeurs nationaux, forts de ces bons résultats, affichent des immatriculations en hausse de 3,9 % depuis janvier.

Renault toujours en pointe sur le VUL

Les marques importées ont de leur côté connu des fortunes diverses même si, au global, elles ont fait mieux que les constructeurs nationaux. Leurs ventes cumulées se sont établies à 102 377 véhicules en mars, soit une hausse de 7,3 % par rapport à 2016. Toyota (+ 34,1 %), Alfa Romeo (+ 33,8 %), Kia (+ 18,2 %), Fiat (+ 17,6 %), Mercedes-Benz (+ 15,5 %), Hyundai (+ 14 %) et Lexus (+ 11,7 %) affichent les meilleures performances. À l’inverse, Volkswagen (– 8,7 %), Seat (– 3,3 %), BMW (– 4,9 %), Mini (– 5 %) et Smart (– 25,8 %) ont calé.

Du côté des utilitaires légers, rares sont les marques à ne pas profiter de l’embellie actuelle. Renault consolide sa position de leader du marché avec des immatriculations en hausse de 21,4 %, à 14 346 unités. Peugeot (7 447 ex., + 18,6 %), Citroën (6 456 ex., + 12 %), Iveco (1 698 ex., + 21,4 %), Nissan (1 070 ex., + 19,3 %) ou encore Toyota (576 ex., + 76,7 %) ont réalisé un bon mois de mars. Des résultats qui consolident un marché des VUL en progression de 10,1 % depuis le mois de janvier.

Mots clefs associés à cet article : Marché VP, Marché VUL, Marché France

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER