Le groupe Volkswagen se mobilise en faveur des entreprises

Publié le par

Volkswagen Group Fleet Solutions a réuni l’ensemble des forces vives du groupe VW lors de son événement « #Yeswedrive ! », organisé du 4 au 6 octobre à Mortefontaine. L’objectif était de présenter aux 600 clients professionnels présents la stratégie B2B et le plan produit de chaque marque tout en leur proposant des essais de véhicules.

Le groupe Volkswagen a convié 600 clients à Mortefontaine pour des tests de véhicules.
Le groupe Volkswagen a convié 600 clients à Mortefontaine pour des tests de véhicules.

Volkswagen Group Fleet Solutions a vu grand pour la deuxième édition de son événement « #Yeswedrive ! », organisé du 4 au 6 octobre au centre d’essais de Mortefontaine.

La captive dédiée aux ventes aux entreprises du groupe VW a convié 600 clients professionnels (responsables de parcs, loueurs en longue durée, assureurs…) pour essayer quelque 150 véhicules au travers d’ateliers thématiques, dont un les emmenant sur l’anneau de vitesse, et pour approcher des modèles en avant-première tels que l’Audi A8, le Skoda Karoq, la Volkswagen Polo, le Seat Arona ou la Porsche Panamera Sport Turismo.

50 modèles électriques en 2025

Mais cet événement a aussi été l’occasion d’évoquer l’avenir du groupe et de ses différentes marques. Dans son discours d’accueil, Thierry Lespiaucq, le nouveau président du directoire de Volkswagen Group France, a commencé par évoquer l’épisode du dieselgate.

« Notre priorité après cette affaire était de regagner la confiance des clients et de retrouver le chemin de la croissance en faisant preuve de transparence, d’intégrité et de clarté », a-t-il clamé. L’événement « #Yeswedrive ! » participait évidemment à la restauration de cette confiance avec le milieu des flottes.

JPEG - 870.5 ko
Thierry Lespiaucq a évoqué les ambitions du groupe pour 2025.
Thierry Lespiaucq a ensuite déroulé dans les grandes lignes la stratégie globale Volkswagen Transform 2025+, autre conséquence du dieselgate. Le président du directoire a annoncé « la plus grande offensive dans le domaine de l’électromobilité avec la mise sur le marché de 80 modèles électrifiés, dont 50 entièrement électriques, d’ici à 2025 ».

Une échéance à laquelle le groupe VW entend vendre un million de voitures alternatives par an. Un volume qui grimpera à trois millions d’unités en 2030, une fois que tous les modèles figurant au catalogue des différentes marques auront été déclinés en versions électriques ou hybrides. Thierry Lespiaucq a rassuré les sceptiques en affirmant que les véhicules électriques proposés par le groupe afficheraient rapidement entre 700 et 800 kilomètres d’autonomie.

Offensive SUV

En attendant, chaque marque suit un plan produit ambitieux à brève échéance. Chez Volkswagen, pas moins de six lancements sont au programme d’ici à la fin 2018. Une offensive placée sous le signe du SUV. «  Nous allons commercialiser dans les prochaines semaines la nouvelle Polo, le Tiguan Allspace et le T-Roc. Début 2018, ce sera au tour du nouveau Touareg puis d’un SUV urbain dont le gabarit sera proche de celui de la Polo » a détaillé Thierry Lespiaucq, le directeur par intérim de la marque.

Chez Seat, l’heure est également à la « SUVisation » de la gamme. Outre l’Arona, dont l’arrivée en concessions est imminente, la marque ibérique accueillera, fin 2018, une version 7 places de l’Ateca ayant pour base le Tiguan Allspace. Après quoi la gamme SUV sera au complet. « Nous sommes désormais en mesure de nous adresser aux flottes avec une gamme qui répond à la plupart des besoins » a souligné Sébastien Guigues, le directeur de Seat France. Rappelons que la marque a animé le début d’année avec la nouvelle Ibiza et la Leon restylée.

Une stratégie tout aussi dynamique est à l’œuvre chez Skoda. La marque dirigée par Lahouari Bennaoum a récemment lancé le Kodiaq, un SUV 7 places. Le Karoq, l’équivalent de l’Ateca et du Tiguan, sera commercialisé avant la fin de l’année, et un SUV urbain est au programme pour 2019. Skoda prévoit par ailleurs de commercialiser cinq silhouettes 100 % électriques à plus de 500 kilomètres d’autonomie d’ici à 2025 ainsi qu’une Superb hybride rechargeable en 2019.

Lahouari Bennaoum se montre particulièrement optimiste pour la suite des évènements tout en rappelant que Skoda a vu ses ventes aux entreprises bondir de 40 % au cours de trois dernières années.

Doper les ventes aux entreprises

Les clients présents ont ensuite pu se délecter des annonces faites par Marc Meurer, le directeur d’Audi France. La marque aux anneaux, qui focalise actuellement ses efforts sur le lancement de la nouvelle A8, ne chômera pas en 2019 avec les commercialisations successives des RS4 Avant, A7, A6, Q8, A6 Avant, Q3 et A1. Sans oublier un SUV 100 % électrique développant 500 chevaux…

Un programme qui vise à remettre l’enseigne premium sur les rails de la croissance. L’année 2017 est en effet plutôt mal engagée avec des volumes en net repli, y compris en entreprises.

La boucle a été bouclée avec Kerim Bournonville, le directeur de VW Véhicules Utilitaires, qui a de son côté mis en avant le nouveau Crafter, notamment sa prochaine version 100 % électrique à plus de 200 kilomètres d’autonomie et 11 m3 de volume de chargement. Arrivée prévue en 2018.

Le groupe Volkswagen attend de ce plan produit qu’il ait un impact rapide sur les ventes aux entreprises. Celui-ci devrait se manifester dès le dernier trimestre selon Jean-Marc Prince. Le directeur de Volkswagen Group Fleet Solutions compte sur le T-Roc, l’Arona ou encore le Karoq pour atteindre son objectif de plus de 105 000 ventes à professionnels en 2017.

Mots clefs associés à cet article : Audi, Seat, Skoda, Volkswagen

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER