Le groupe Safran monte en puissance sur l’auto-partage

Publié le par

Après Snecma, deux autres filiales du groupe aéronautique, en l’occurrence Snecma Propulsion Electrique et Sagem, se convertissent à l’auto-partage. Ubeeqo est une nouvelle fois aux manettes.

Safran compte à présent près de 100 véhicules en auto-partage.
Safran compte à présent près de 100 véhicules en auto-partage.

L’auto-partage prend de l’ampleur au sein du groupe Safran. Le géant de l’aéronautique vient de déployer six véhicules pour sa filiale Snecma Propulsion Electrique (SPE) et treize autres pour sa filiale Sagem. Le groupe s’était déjà signalé dans ce domaine en 2014 avec la mise en place d’un service de soixante-seize véhicules en auto-partage, notamment des Renault Zoe, pour le compte d’une autre de ses filiales, Snecma.

En toile de fond, la volonté de Safran est de faciliter la mobilité de ses collaborateurs entre ses différents sites, de diminuer son impact environnemental, mais aussi de réduire la voilure au niveau de son parc automobile. Sur ce dernier point, les résultats semblent au rendez-vous. « Grâce à la mutualisation, nous avons pu réduire de 40 % le nombre de véhicules de notre flotte », assure Laurent Renaud, adjoint du responsable du département des relations du travail du site Snecma de Vernon, dans l’Eure.

Pour l’accompagner dans la mise en place de ces services, le groupe s’est attaché les services d’Ubeeqo. Le spécialiste de l’auto-partage en entreprise a été retenu pour sa solution Bettercar Sharing.

Mots clefs associés à cet article : Ubeeqo, Autopartage

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER