Le Mini Countryman rentre dans le rang

Publié le par

Autrefois de la taille d’un Renault Captur, le Countryman change de braquet et s’attaque aux SUV du segment C. Une évolution qui se traduit par une augmentation de taille et une approche plus conservatrice.

Le Mini Countryman pointe désormais à 4,30 m de long.
Le Mini Countryman pointe désormais à 4,30 m de long.

Mini deviendrait-elle une marque comme les autres ? Si l’on en juge par la taille du nouveau Countryman, force est de reconnaître que l’héritage de la citadine de 1959 est bien loin !

Avec 4,30 m de long, ce SUV s’attaque désormais au segment C. Il reste toutefois l’un des plus petits de cette catégorie, et certains de ses concurrents, tels que le Fiat 500 X, lorgnent encore le segment inférieur. Que les habitués de la marque se rassurent : on retrouve tout de même dans l’habitacle les fantaisies de la berline. Les basculeurs et les commandes dispersées un peu partout dans l’habitacle sont toujours de la partie, tout comme le spectaculaire éclairage d’ambiance.

Quoi qu’il en soit, le SUV Mini affiche désormais de sérieuses prétentions familiales. C’est flagrant aux places arrière, où il offre un espace très convenable aux jambes et à la tête de ses passagers, qui profitent comme auparavant de dossiers de banquette réglables. Il en va de même pour le coffre, qui gagne 100 litres et peut être encore plus généreux grâce à la banquette coulissante.

Deux finitions pour les pros

JPEG - 390.2 ko
L’ambiance à bord est proche de celle de la berline.
Le changement de catégorie du Countryman se traduit par des motorisations nettement plus ambitieuses qu’autrefois. Avant l’arrivée probable d’une version One D, l’entrée de gamme Diesel Cooper D est équipée d’un 2.0 l de 150 ch emprunté au BMW X1.

Très bien insonorisé, ce quatre-cylindres se montre à son aise, particulièrement lorsqu’il est couplé à la transmission automatique à huit rapports. Linéaire dans ses montées en régime, il permet à ce SUV germano-britannique d’accélérer de 0 à 100 km/h en 8,8 s. Seul regret, son embonpoint se traduit par un comportement inhabituellement placide pour un produit Mini.

Mini ne s’en cache pas, le Countryman a de grandes ambitions dans le marché des entreprises grâce à ses deux finitions Business. Il faut dire qu’avec les valeurs résiduelles très au-dessus de la moyenne entretenues par la marque il ne manque pas d’atouts pour y briller.

Mots clefs associés à cet article : Mini, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER