Le Jeep Compass passe à l’attaque

Publié le par

Avec le nouveau Compass, Jeep espère avoir une part du gâteau du très lucratif marché des SUV compacts. Un défi qui semble difficile à relever face à une concurrence féroce.

Le nouveau Compass n'a plus grand-chose à voir avec son prédécesseur… et c'est tant mieux !
Le nouveau Compass n'a plus grand-chose à voir avec son prédécesseur… et c'est tant mieux !

Absent jusque-là du marché des SUV compacts, Jeep compte bien rattraper son retard en lançant sa nouvelle version du Compass. Challenge difficile à relever quand les concurrents ne sont autres que le Peugeot 3008 ou le Volkswagen Tiguan. L’objectif pour le constructeur américain racheté par le groupe FCA : booster ses ventes, notamment chez les flottes. Car pour l’instant Jeep est à la traîne dans ce secteur avec 671 véhicules immatriculés sur le premier semestre 2017. Soit une baisse de 20 % par rapport à 2016.

D’une longueur de 4,39 m, le Jeep Compass se situe pile entre le Renegade et le Cherokee. Question design, le véhicule reprend bien sûr la calandre signature de Jeep à sept fentes. Il réussit aussi à allier son côté baroudeur (accentué par des passages de roues trapézoïdaux) avec une certaine élégance. « Contrairement aux autres Jeep, le Compass n’a pas que du caractère. Cette voiture est tout simplement belle » s’exclame Sébastien Perrais, directeur de Jeep France. Dans l’habitacle, le caractère du SUV est un peu moins prononcé. À noter tout de même le très réussi système d’info-divertissement Uconnect.

Plus convaincant hors routes

Contrairement à ses concurrents, le Compass propose des vraies capacités de franchissement, notamment sur sa version Trailhawk, que nous avons pu tester sur un parcours accidenté. Sur les routes goudronnées, au volant de notre version d’essai dotée de 140 chevaux et quatre roues motrices, la première impression est excellente. Confortable, stable, agréable à conduire, le Compass s’avère finalement un peu décevant dans les virages et relativement raide au niveau des suspensions.

Le SUV compact de Jeep se décline en cinq motorisations, deux essence et trois diesel, disponibles avec deux types de transmission : manuelle à six rapports et automatique à neuf rapports. Le Compass se décline en cinq finitions, dont une Longitude Business accessible à partir de 29 250 euros.

Mots clefs associés à cet article : Jeep, 4x4, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER