Le Japon mise sur l’hydrogène

Publié le par

Une douzaine d’entreprises, dont Nissan, Toyota, Honda et Air Liquide, ont créé une coentreprise afin de développer la filière hydrogène au Japon.

Toyota, partie prenante au projet, est déjà engagé dans l'hydrogène avec la Mirai.
Toyota, partie prenante au projet, est déjà engagé dans l'hydrogène avec la Mirai.

Le Japon mobilise ses forces afin d’accélérer le développement de l’infrastructure de recharge d’hydrogène sur son territoire. Une coentreprise regroupant une douzaine d’entreprises, dont Nissan, Toyota, Nissan et Air Liquide, a été créée dans ce but.

Cette initiative, soutenue par le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie japonais (METI), devrait déboucher sur l’installation de 160 stations de recharge d’ici à 2020 et sur la mise à la route de 40 000 véhicules roulant à l’hydrogène.

La coentreprise sera chargée de gérer l’exploitation des stations de recharge d’hydrogène dans l’archipel et d’accroître l’accessibilité et la praticité du système de recharge.

Mots clefs associés à cet article : Honda, Nissan, Toyota, Hydrogène

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER