Le Fleet & Mobility Managers Club continue sur sa (bonne) lancée !

Publié le par

Après une première soirée réussie, le Fleet & Mobility Managers Club a regroupé près de 60 gestionnaires de parc pour la deuxième.

Les intervenants partageaient tour à tour leur expérience.
Les intervenants partageaient tour à tour leur expérience.

Le second événement du Fleet & Mobility Managers Club (F2MC) était consacré aux coûts d’entretien des flottes automobiles. Le débat concernait plus exactement la maintenance, la gestion saisonnière des pneumatiques et du vitrage. Des sujets qui ont particulièrement intéressé les participants, avides de questions. Pour orchestrer le débat, Gilles Haon (Veolia) et Yves Guittat (L’Automobile & L’Entreprise) ont introduit les interventions de Lahcen Allali (Adisseo France), Hugues Hamelin (Geodis), Mélodie Arenou (OGF), Pierre Coquard (Euromaster), Xavier Regembal (France Pare-Brise) et Emmanuel Foreau (LeasePlan).

Les gestionnaires de flotte ont exposé, chacun à leur tour, leur façon de gérer la maintenance, le pneumatique et le vitrage de leurs véhicules. Lahcen Allali, qui s’occupe de 48 véhicules particuliers, a confié au loueur l’entretien et la maintenance de sa flotte. Et il pense faire de même avec le pneumatique car, pour lui, le stockage des pneumatiques représente une grosse gestion. Mélodie Arenou, qui possède un peu plus de 3 000 véhicules (VP et PL), a quant à elle fait le choix de conserver la maintenance et le pneumatique en interne. Seul représentant de la location longue durée, Emmanuel Foreau a souligné l’importance de l’expertise dans la prestation de maintenance, garante de la pertinence du remplacement des équipements.

Pneus et pare-brise au cœur des débats

Le débat s’est ensuite ouvert sur le pneu hiver et la nouvelle technologie CrossClimate, ainsi que sur le vitrage. Concernant ce dernier sujet, Xavier Regembal a expliqué que, lorsqu’un constructeur proposait le service, ce n’était pas forcément lui qui réparait ou remplaçait le pare-brise mais un sous-traitant. Pourquoi alors payer le constructeur plutôt que le spécialiste directement ? Ces différents sujets ont réellement suscité l’intérêt de la salle. Et les questions soulevées étaient nombreuses : pourquoi le forfait pneu peut-il aller du simple au double d’un loueur à l’autre ? Pourquoi certains n’utilisent qu’une seule marque de pneus ? Y a-t-il du stock dans les pare-brise technologiques ?

Le petit-déjeuner – initialement programmé le 18 novembre en parallèle du Salon des maires – a été reporté et sera réorganisé en soirée le 15 décembre. Cette dernière concernera la gestion de la flotte automobile sur le secteur public. Parmi les thématiques prévues : les nouvelles orientations de l’État, l’optimisation des pools d’auto-partage, le futur réseau de bornes de recharge et les entretiens spécifiques au secteur public. Le rendez-vous est donné.

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER