La voiture autonome, pour après-demain seulement !

Publié le par

George Hotz est ce bouillonnant jeune homme qui s’est plusieurs fois illustré dans le « jailbreak ». Il s’attaque désormais à la voiture autonome avec un boîtier connecté bon marché et des ambitions largement revues à la baisse.

Le boîtier de Comma One.
Le boîtier de Comma One.

George Hotz, ce jeune homme qui s’était déjà illustré pour avoir « jailbreaké » ou craqué l’iPhone, s’était ensuite attaqué à un projet plus ambitieux : la conduite autonome ! Pas sous la forme d’une nouvelle voiture – ce sur quoi travaillent Tesla ou Google – mais plutôt sur la conception d’un kit bon marché, vendu prêt à être installé dans une voiture existante (les tests ont eu lieu avec une Honda Civic en l’occurrence). Un projet ambitieux dont les ailes sont aujourd’hui quelque peu rognées.

Des ambitions revues à la baisse

Ce boîtier positionné sur le pare-brise avant ajoutait des fonctions de conduite « automatiques » à un véhicule existant, telles qu’on peut les connaître aujourd’hui à travers les ADASS (systèmes d’aide à la conduite). George Hotz a ainsi publié un article sur le blog de Comma One, l’entreprise qu’il a fondée, pour mener à bien ce projet.

Aujourd’hui, il n’est donc plus question de conduite autonome, mais d’assistance à la conduite. George Hotz promet des fonctions plus avancées que celles couramment disponibles dans de nombreux véhicules mis sur le marché, mais fondamentalement ce n’est pas différent. Équipée du boîtier de Comma One, la voiture pourra se maintenir dans sa voie à la bonne vitesse et s’adapter au trafic devant elle.

Réussir tout cela avec un boîtier annoncé pour la fin de l’année à 1 000 dollars est déjà une belle performance, mais on est loin de la promesse initiale d’une voiture autonome. Il faut dire que ce boîtier n’intègre qu’une seule caméra ; le système utilise aussi les radars avant et arrière intégrés à la voiture. Le système d’assistance sera donc assez strict et laissera rapidement la main à son conducteur dans toutes les situations qu’il ne maîtrise pas.

Déjà des essayeurs volontaires

En attendant la sortie du boîtier, l’entreprise a développé une application iOS et Android pour collecter des données. Les utilisateurs intéressés peuvent ainsi rouler avec leur smartphone au pare-brise. L’application enregistre des données envoyées sur les serveurs de Comma One pour enrichir les bases et améliorer le logiciel. En échange, les participants recevront leur boîtier plus rapidement quand il sera commercialisé…

On semble revivre, avec les aides à la conduite, la même chose qu’avec le GPS. Or, aujourd’hui toutes les voitures ou presque embarquent un GPS… intégré.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules connectés, Véhicules autonomes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER