La ville de Paris attribue 220 nouvelles places à l’auto-partage

Publié le par

Plus de 220 nouvelles places de stationnement en voirie viennent d’être attribuées dans la capitale à cinq opérateurs d’auto-partage.

Le dispositif est présenté comme complémentaire d'Autolib'.
Le dispositif est présenté comme complémentaire d'Autolib'.

Après appel à candidatures, cinq opérateurs ont été retenus le 5 novembre dernier pour développer des services d’auto-partage sur des places de stationnement en voirie dont la municipalité a la charge. Il s’agit :
- du groupe québecois Communauto (6 000 abonnés en Île-de-France, dont 600 petites entreprises) ;
- de la filiale du géant américain Avis Zipcar (70 points de retrait dans le centre de la capitale) ;
- d’Ubeeqo (ex-Carbox, à l’origine plus positionné sur l’auto-partage de véhicules d’entreprise) ;
- et de deux entités du groupe Bolloré : Bluecarsharing et IER (bornes d’abonnement et de recharge).

JPEG - 229.8 ko

Moyennant redevance, ces entreprises vont bénéficier d’une convention d’occupation temporaire du domaine public. Elle durera trois ans. Avec cependant une exception : les stations destinées à accueillir des véhicules électriques ou hybrides rechargeables, pour lesquelles la convention est portée à six ans.

Le dispositif est présenté comme complémentaire d’Autolib’, qui propose des locations de plus courte durée. Le but étant également de donner plus de visibilité à ces services souvent cantonnés dans des parkings souterrains. Zipcar se dit ainsi satisfait d’être visible en voirie. Il occupera un total de 96 places dans 48 stations. Même son de cloche chez Communauto, avec 42 places, soit 20 % de places en plus pour ses abonnés.
Source : Environnement Magazine .

Mots clefs associés à cet article : Autopartage, Mobilité durable

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER