La part du diesel dans le parc roulant pourrait dégringoler d’ici à dix ans

Publié le par

Selon une étude du Gipa, dans le pire scénario possible, la part du diesel dans le parc roulant VP pourrait chuter de 70 % d’ici à dix ans pour atteindre 38,6 %.

Le diesel représente aujourd'hui 60 % du parc roulant VP en France.
Le diesel représente aujourd'hui 60 % du parc roulant VP en France.

Dans le scénario le plus pessimiste, la part des motorisations diesel dans le parc VP pourrait chuter de 70 % d’ici à dix ans. C’est ce que soutient l’association Diéséliste de France. Cette dernière dévoile les résultats d’une analyse, menée par le cabinet d’étude Gipa visant à estimer la part du diesel dans le parc roulant VP dans une décennie.

« Ce que nous voulons montrer avec cette étude, c’est que même dans le scénario le plus catastrophique, le diesel sera encore très largement présent en France dans dix ans » explique Fabrice Godefroy Directeur Général du Groupe IDLP.

Selon cette étude, d’ici à dix ans, la part du diesel pourrait chuter à 38,6 % du parc roulant, soit 21,4 points de moins que les 60 % d’aujourd’hui. Face à ce tassement du gazole, l’essence devrait grimper doucement de 35 à 39 % et l’hybride exploser, passant de 0,9 à 14,1 %. Dans le même temps, l’électrique pourrait bondir de 0,2 à 8,3 %.

Ces chiffres sont issus du scénario le plus pessimiste pour le diesel, précise l’association. Un autre possibilité prévoit une baisse de 30 % de la part du diesel pour atteindre 45,5 % du parc roulant VP.

Mots clefs associés à cet article : Voiture particulière (VP), Diesel

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER