La gestion de flotte dans le secteur public au Fleet & Mobility Managers Club

Publié le par

Pour sa troisième soirée, le Fleet & Mobility Managers Club a donné la parole aux gestionnaires du secteur public. Au cœur du débat : l’évolution de la gestion de flotte.

La gestion de flotte dans le secteur public au Fleet & Mobility Managers Club

Rares sont les tables rondes autour de la gestion de flotte dans le secteur public. À l’occasion de sa troisième soirée, initialement prévue en format petit déjeuner, en parallèle du Salon des maires, le Fleet & Mobility Managers Club a souhaité donner la parole à des gestionnaires de parcs publics. Autour de cette table, co-animée par Damien Chalon et Yves Guittat respectivement chef de rubrique et directeur de publication du magazine L’Automobile & L’Entreprise, Hervé Foucard, chef du service technique des transports automobiles municipaux de la mairie de Paris, et Sylvie Morello, chef de la mission interministérielle parc automobile au service des achats de l’État, ont partagé à tour de rôle leur expérience. Du côté de l’État, une flotte de 65 000 véhicules. À la Mairie de Paris, on en compte un peu plus de 2 500.

Bien définir les responsabilités du gestionnaire

La question au cœur du débat de la soirée était : « Quelles sont les dernières évolutions de la gestion de flotte automobile dans le secteur public ? » De nombreux points ont été abordés par les intervenants, tels que l’introduction des véhicules propres dans le parc public, la maintenance des véhicules, la composition « thermique-électrique-autre carburant » de leur flotte, la revente des véhicules ou encore l’absence d’un poste reconnu de gestionnaire de flotte au sein de leur institution. Sur ce dernier point, Sylvie Morello explique qu’une démarche va être mise en place pour définir les responsabilités de cette fonction, pour que celle-ci puisse être reconnue et valorisée.

Autre point soulevé : la réduction des coûts. Différentes solutions ont été mises en place par les deux institutions pour pouvoir optimiser les coûts liés à leur flotte, telles que l’internalisation de la maintenance de leurs véhicules. Un système d’auto-partage a également été mis en place par la mairie de Paris depuis 2008. Celui-ci a permis de réduire la flotte de 150 véhicules de service au tiers.

Si vous souhaitez participer à la prochaine soirée du Fleet & Mobility Managers Club, celle-ci aura lieu le 11 février 2016. Plus d’informations seront données sur le site du club : www.fleetmobilityclub.com.

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER