La Toyota Prius rechargeable à l’épreuve de la norme WLTP

Publié le par

La version rechargeable de la Prius vient de recevoir l’homologation WLTP. Ses rejets de CO2 passent de 22 à 28 g/km.

La Toyota Prius rechargeable émarge à 28 g/km de CO2 en WLTP.
La Toyota Prius rechargeable émarge à 28 g/km de CO2 en WLTP.

La mise en place de la norme d’homologation WLTP, appelée à remplacer la norme NEDC en septembre 2018, faisait craindre les pires conséquences pour les véhicules hybrides rechargeables. Au final, cela ne devrait guère changer la donne, tout du moins si l’on se fie à l’annonce de Toyota concernant la Prius rechargeable.

La berline vient de recevoir son homologation WLTP, ou plutôt son NEDC corrélé. Le verdict est plutôt clément dans la mesure où ses rejets de CO2 passent de 22 g/km en NEDC à 28 g/km en WLTP. L’impact fiscal sera nul puisque ce modèle restera exonéré de TVS.

Toyota annonce également des évolutions pour les autres versions de la Prius. Ainsi, la Prius hybride en jantes de 15 pouces passe de 70 à 78 g/km, la Prius hybride en jantes de 17 pouces de 76 à 82 g/km, la Prius+ en jantes de 16 pouces de 96 à 109 g/km et la Prius+ en jantes de 17 pouces de 101 à 115 g/km.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER