La Suzuki Baleno surfe entre deux vagues

Publié le par

En renouvelant la Baleno, Suzuki propose dans sa gamme une alternative entre sa citadine Swift et sa berline Vitara.

Suzuki ambitionne de vendre entre 150 et 200 unités de sa Baleno aux entreprises.
Suzuki ambitionne de vendre entre 150 et 200 unités de sa Baleno aux entreprises.

Malgré un nom qui ne la tire pas à son avantage, la Suzuki Baleno affiche des lignes extérieures modernes. Cette berline du segment B, qui mesure 3,99 m, se situe entre la Swift et la Vitara. L’objectif affiché par la marque est clair : répondre aux clients du segment B désirant plus d’habitabilité que la Swift et ceux du segment C souhaitant passer au segment inférieur sans trop amputer l’espace intérieur. Le pari est plutôt réussi !

De l’espace, la Suzuki Baleno en possède. Que ce soit en termes d’habitabilité avant comme arrière, la berline compacte permet à ses utilisateurs de voyager confortablement. Elle dispose également d’un très beau volume de coffre pour sa catégorie, à savoir 355 litres. À l’intérieur, on reste plutôt mitigé sur la qualité perçue. D’un côté, les compteurs sont beaux et la tablette tactile est bien intégrée dans le tableau de bord. De l’autre, on regrette tout de même le manque de modernité de la console centrale, le manque de solidité des « tiges » de réglage au niveau des compteurs et l’omniprésence de plastiques durs dans l’habitacle.

Un premier pas dans les entreprises

Côté motorisations, les 90 ch manquent un peu de pêche dans la reprise mais restent suffisants pour une conduite souple et économique. Dans sa version hybride, la Baleno offre 50 Nm de couple supplémentaire au démarrage et dans les phases d’accélération. Cette petite aide permet au véhicule de moins consommer en utilisant l’électrique dans les phases énergivores.

Selon Suzuki, cette version hybride pourrait permettre à la marque d’aborder le marché de l’entreprise. Homologuée à l’UTAC pour le marché européen, la voiture offre aux entreprises les exonérations accordées aux véhicules hybrides électriques par le gouvernement. Cela concerne la TVS et la carte grise dans certaines régions. À noter également que les émissions de CO2 ne s’élèvent qu’à 94 g/km. Vendre entre 150 et 200 unités aux entreprises serait « déjà pas mal » pour Suzuki.

Technique et finance

Suzuki Baleno 1.2L Dualjet SHVS Pack 90 ch

  • Prix TTC * : 17150 €
  • Cylindrée : 1242 cm3
  • Puissance Maxi : 66 kW (90ch) à 6000 tr/min
  • Couple Maxi : 120 Nm à 4400 tr/min
  • Consommation (Mixte) : 4 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 94 g/km
  • Classe : A
  • Couleur : vert foncé
  • Bonus/Malus * : neutre €
  • Carte grise (92) * : 229,63 €
  • TVS * : 208 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 304,24 €
  • Loyer global mensuel * : 455,90 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,25 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,05 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 859,42 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 23,70 %
  • TCO Après I.S * : 546,81 €
  • TCO période Après I.S * : 20 778,78 €

* Valeurs en vigueur au 13 juin 2016

Mots clefs associés à cet article : Suzuki

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER