La Renault Talisman tire un trait sur la « lagunatitude »

Publié le par

Après les échecs Laguna et Latitude, Renault rebondit avec la Talisman, sa meilleure proposition dans le haut de gamme depuis la Safrane.

La berline est bien proportionnée et joliment dessinée.
La berline est bien proportionnée et joliment dessinée.

Renault repart du bon pied sur le segment D. La Talisman est un produit bien né, doté de réelles qualités et de rares défauts. Si, comme à son habitude, la marque au losange garde pour elle ses ambitions, on imagine sans mal qu’elle vise avec ce produit le haut du marché, et plus précisément la Peugeot 508. La lionne, malgré son âge avancé, caracole en tête d’un segment où font également bonne figure la Volkswagen Passat, la Citroën C5, la DS5, la Ford Mondeo, l’Opel Insignia et la Skoda Superb, autant de rivales directes de la Talisman.

JPEG - 873.4 ko
Les feux arrière à éclairage permanent sont du plus bel effet.
S’emparer du leadership de la catégorie est assurément dans les cordes de la française. Les fantomatiques Laguna et Latitude, en panne d’immatriculations depuis belle lurette, seront vite oubliées. Contrairement à ses devancières, la Talisman peut s’appuyer sur un physique avantageux. Les feux de jour à LED en forme de C à l’avant et ses feux arrière à éclairage permanent qui s’étirent jusqu’au centre la malle lui confèrent une véritable personnalité. Sa silhouette est également bien équilibrée avec un empattement important (2,81 m), des porte-à-faux réduits, un long capot à la mode allemande et une ceinture de caisse haute.

Une finition Business riche

JPEG - 2.2 Mo
La planche de bord est dotée d’un écran tactile XL de 8,7 pouces.
Renault n’a pas fait dans le détail au niveau du gabarit. La Talisman pointe à 4,85 m de long, 1,87 m de large et 1,46 m de haut. Elle s’invite dans la cour des grandes en compagnie de la Skoda Superb et de la Ford Mondeo. Ce volume extérieur profite avant tout à l’habitabilité et au volume de coffre. Les passagers sont à leur aise à l’avant comme à l’arrière. Quant à la malle (et non au hayon), elle affiche un volume de 608 litres. Les 625 litres de la Superb ne sont pas atteints, mais ne chipotons pas. La Talisman remplit avec succès sa mission de voiture familiale.

JPEG - 755.4 ko
Le châssis 4Control permet à la Talisman d’enrouler les virages.
Sans être à la pointe de la technologie, la berline dispose en magasin d’équipements en mesure de satisfaire la plupart des automobilistes. En finition Business, la Talisman embarque le bagage habituel (climatisation bizone, navigation, détecteur de pluie, antibrouillard avant, aides au parking…), mais pas seulement. La berline dispose en prime d’un écran tactile de 7 pouces, d’une caméra de recul, du détecteur d’angle mort, du régulateur adaptatif de vitesse, de l’affichage tête haute et du système Multi-Sense permettant de régler certains paramètres du véhicule, sauf l’amortissement piloté et le 4Control, deux équipements indisponibles à ce niveau de gamme, hélas.

Le réel potentiel de la Talisman s’exprime avec la finition Initiale Paris. Cette version intègre un écran tactile vertical imposant de 8,7 pouces, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’alerte de franchissement de ligne, les feux à LED, l’ouverture mains libres du coffre, le châssis 4Control, l’amortissement piloté, les sièges avant électriques, chauffants et ventilés, les vitres latérales feuilletées pour une meilleure insonorisation et la sellerie cuir.

Un comportement routier au top

JPEG - 887.2 ko
L’écran tactile vertical est l’un des atouts de la Talisman.
Pour notre essai, Renault a logiquement mis à l’honneur cette Talisman haut de gamme. L’occasion pour nous de constater la bonne qualité d’ensemble des matériaux et l’assemblage précis des différents composants. L’écran tactile XL, la sobriété de la présentation et la facilité avec laquelle l’auto se prend en main marquent d’emblée les esprits. Quelques points auraient toutefois mérité un meilleur traitement comme la pièce en plastique dur située au niveau du genou droit du conducteur ou l’accoudoir central désespérément fixe.

S’il est un point sur lequel la berline peut revendiquer l’héritage de la Laguna, c’est bien le comportement routier. Comme son aînée, la Talisman accroche le bitume, même à tempo élevé. Le train avant est précis, et les mouvements de caisse sont limités. La masse contenue du véhicule (à partir de 1 387 kg) et le châssis 4Control ne sont pas étrangers à cette belle prestation. Inauguré par la Laguna et présent sur l’Espace, ce dernier équipement permet à la Talisman d’enrouler les virages avec une aisance rare grâce aux quatre roues directrices.

Pour affiner le comportement du véhicule, le conducteur peut là aussi avoir recours au système Multi-Sense, qui agit sur davantage de paramètres (direction, moteur, amortissement, 4Control et boîte de vitesses EDC) qu’en finition Business. Quatre modes de conduite sont pré-programmés, mais les gros rouleurs devraient opter pour le mode personnalisation afin de configurer le véhicule à leur convenance. Un conseil, optez pour le mode Sport pour la direction, qui s’avère sinon bien trop souple. Soulignons en outre le silence régnant à bord. La Talisman est remarquablement insonorisée.

JPEG - 570.2 ko
La Talisman Estate arrivera sur le marché au printemps prochain.
Enfin, qui dit finition haut de gamme dit moteurs performants. Les véhicules mis à notre disposition étaient animés par les blocs essence 1.6 l TCe de 200 ch et Diesel 1.6 l Energy dCi de 160 ch couplés à la satisfaisante boîte automatique à double embrayage EDC. Ces deux mécaniques sont respectivement annoncées à 127 et 115 g/km de CO2. Le moteur essence joue sur sa large plage d’utilisations et sur sa capacité à monter dans les tours, le moteur Diesel sur son couple de 380 Nm disponible dès 1 750 tr/min.

Dans les deux cas, le conducteur y trouve son compte même si un peu plus de puissance ne serait pas du luxe. La Talisman manque d’un moteur « image » pour vraiment asseoir son statut de véhicule haut de gamme. Quant au monde des flottes, qui ne réclame pas de la puissance mais de la sobriété, il est servi avec les moteurs Energy dCi 110 et Energy dCi 130, pointant respectivement à 95 g/km et 102 g/km de CO2.

Technique et finance

Renault Talisman Energy dCi 110 BVM6 Business

  • Prix TTC * : 31 300 €
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance Maxi : 110 ch à 4 000 tr/min
  • Couple Maxi : 260 Nm à 1 750 tr/min
  • Consommation (Mixte) : 3,6 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 95 g/km
  • Classe : A
  • Couleur : Vert foncé
  • Bonus/Malus * : neutre
  • Carte grise (92) * : 285,01 €
  • TVS * : 230 €
  • Loi de roulage * : 38 mois/100 000 km
  • Loyer financier * : 425,47 €
  • Loyer global mensuel * : 626,92 €
  • PRK.ENTREPRISE * : 0,29 €
  • Coût kilométrique supplémentaire * : 0,05 €
  • Avantages en nature Sté/an * : 1 486,83 €
  • VR estimée (Montant et %) * : 51,73 %
  • TCO Après I.S * : 717,31 €
  • TCO période Après I.S * : 27 257,78 €

* Valeurs en vigueur au 18 décembre 2015

Mots clefs associés à cet article : Renault, Berline

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER