La Poste va tester des vélos à hydrogène

Publié le par

À l’occasion du Salon HyVolution de Paris, La Poste a annoncé le début de ses tests de vélos fonctionnant à l’hydrogène.

L'institut Vedecom déploiera début mars une flotte de 10 vélos et leur station de recharge à Versailles.
L'institut Vedecom déploiera début mars une flotte de 10 vélos et leur station de recharge à Versailles.

La Poste s’intéresse à la technologie hydrogène. Après le projet MobyPost de véhicules électriques légers de service, l’entreprise va lancer d’ici à quelques jours l’essai de plusieurs vélos à assistance électrique à hydrogène pour les tournées de ses facteurs. L’annonce a été faite lors du Salon HyVolution, qui s’est déroulé les 4 et 5 février à Paris. Dans un premier temps, 12 vélos vont être testés en Aquitaine. « On va réceptionner 4 vélos dans les jours qui viennent et 8 autres début mai », précise le responsable de la partie hydrogène sur le projet MobyPost de La Poste.

Pourquoi faire le choix de l’hydrogène ? Comparé aux batteries classiques, l’hydrogène apporte deux fois plus d’autonomie (20 kilomètres) pour une recharge de réservoir en une minute. En usage standard, avec un vélo non chargé de courrier, l’autonomie s’élève à 100 kilomètres.

S’adapter à la morphologie du vélo jaune

Pour réaliser la modification, la société Pragma Industries a dû s’adapter à la morphologie du produit existant. La batterie lithium-ion, positionnée derrière la selle sur la version initiale du vélo, a été remplacée par la pile à combustible. Le réservoir d’hydrogène a été placé au-dessus de la roue arrière, bien intégré au niveau du sac de courrier.

L’expérimentation se déroulera en trois phases, chacune d’elles durant douze mois. La première phase consistera à tester la technologie hydrogène des vélos sans la borne de recharge, le lieu d’essai se trouvant à proximité des locaux de Pragma Industries. « On remplacera les réservoirs d’hydrogène vides par des réservoirs pleins, explique Pierre Forté, CEO de Pragma Industries. Les réservoirs peuvent se déclipser des vélos. » Dans un deuxième temps, 30 vélos seront testés avec une borne de recharge développée par Atawey. La troisième phase accueillera une centaine de véhicules comprenant tricycles et vélos.

Cinq flottes de 10 vélos, accompagnés de leur station de recharge, seront déployées dans les mois à venir. Une première flotte, destinée à l’institut Vedecom, sera en circulation début mars à Versailles. Les autres tourneront à Cherbourg, Saint-Lô, Chambéry et Savoie Technolac.

Mots clefs associés à cet article : Hydrogène, Vélo, Collectivités

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER