La Peugeot 308 muscle son jeu

Publié le par

La Peugeot 308 muscle son jeu

Afin de coller encore un peu plus aux basques de sa principale opposante, la Volkswagen Golf, la Peugeot 308 joue la carte de la sportivité avec l’arrivée de versions GT. Deux moteurs inédits viennent se loger à cette occasion sous le capot de la berline et sous celui du break. En essence, la marque au lion propose le 1.6 l THP 205 ch Stop & Start associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Il offre 285 Nm de couple et permet d’atteindre la barre des 100 km/h en 7,5 s. Il émarge à 130 g/km de CO2 et 5,6 l/100 km de consommation sur la berline, et à 134 g/km et 5,8 l/100 km sur la SW.
En diesel, le 2.0 l BlueHDi 180 ch couplé à la boîte automatique EAT6 officie lui aussi avec un certain brio, comme en témoigne son couple de 400 Nm. Mais ce que l’on retient avant toute chose, c’est sa surprenante sobriété. Peugeot annonce des rejets de 103 g/km et un appétit de 4,0 l/100 km (107 g/km et 4,1 l/100 km pour le break).
Ces versions GT se distinguent en outre du reste de la gamme par quelques détails esthétiques et des réglages spécifiques.

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Berline, Break

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER