La Peugeot 308 garde un coup d’avance

Publié le par

Titillée par une concurrence toujours mieux armée, la Peugeot 308 réagit en adoptant des mécaniques inédites et des équipements dernier cri. Un arsenal qui devrait lui permettre d’envisager l’avenir avec sérénité.

La Peugeot 308 gagne de nouvelles motorisations ainsi qu'une boîte automatique à huit rapports.
La Peugeot 308 gagne de nouvelles motorisations ainsi qu'une boîte automatique à huit rapports.

La Peugeot 308 pousse son avantage. Confortablement ancrée au sommet de son segment, la berline entame la seconde phase de sa carrière avec un bagage technique et technologique plus complet, agrémenté d’un discret dépoussiérage esthétique. De quoi assurer son leadership sur le long terme devant la Renault Mégane et la Volkswagen Golf.

La probabilité que les clients remarquent les retouches extérieures est relativement mince. Le design de la 308 est l’une de ses forces, il aurait donc été risqué d’abuser du bistouri. Les rares corrections sont localisées au niveau de la calandre, du capot, du bouclier avant et, plus étonnant, de la trappe à carburant. La signature lumineuse a elle aussi été modifiée, tant à l’avant qu’à l’arrière, où les trois griffes sont de sortie en permanence.

Le plein d’aides à la conduite

À bord, c’est aussi le statu quo. Le Peugeot i-cockpit est reconduit en l’état ou presque. L’écran tactile a été modernisé afin d’être plus réactif et facile d’usage. Le must aurait été de retrouver la configuration proposée à bord des 3008 et 5008 avec la dalle numérique tête haute. La prochaine génération ne devrait pas y couper. Les technophiles se consoleront en apprenant que la 308 est désormais dotée de la fonction Mirror Screen, qui permet de dupliquer l’écran de son smartphone sur l’écran tactile.

JPEG - 1.2 Mo
L’habitacle est reconduit en l’état.
La Peugeot 308 « phase 2 » se révèle en revanche plus innovante en coulisses, dans le non-visible. La berline fait le plein d’aides à la conduite pour rentrer dans les clous d’Euro NCAP. L’alerte de risque de collision, le freinage automatique d’urgence, l’alerte de franchissement de ligne, la commutation automatique des feux de route, la reconnaissance des panneaux de vitesse, le régulateur adaptatif en boîtes manuelle et automatique ou encore le détecteur d’angle mort entrent au catalogue. Rien ne manque à l’appel. La plupart de ces systèmes sont disponibles de série ou en option sur les finitions réservées aux entreprises, notamment sur le haut de gamme Allure Business.

Mieux protégé, le conducteur pourra également se féliciter d’être plus vertueux s’il opte pour les motorisations que la 308 a l’honneur d’inaugurer. C’est le cas du 1.5 l BlueHDi de 130 chevaux. Ce bloc, appelé à remplacer le 1.6 l BlueHDi de 120 chevaux, a fait l’objet de 200 brevets. Son système de dépollution plus performant lui permettrait, selon Peugeot, de passer avec succès les tests d’homologation fixés pour 2020.

Dans le contexte actuel où la marque est soupçonnée de fraude sur ses motorisations, cette affirmation perd quelque peu de sa force. Ce nouveau bloc n’en reste pas moins pertinent sous le capot de la 308. Il offre des reprises honorables tout en affichant une consommation maîtrisée. Reste à connaître son niveau d’homologation et le surcoût qu’il engendrera. Ajoutons qu’il sera prochainement rejoint au catalogue par un nouveau PureTech essence de 130 chevaux, lui aussi conforme à la norme Euro 6.c.

Un régal de boîte auto

JPEG - 555.9 ko
La boîte auto à huit rapports est couplée au moteur BlueHDi 180.
Quant aux clients orientant leur choix vers le BlueHDI 180, ils peuvent dès à présent bénéficier de la nouvelle boîte automatique à huit rapports développée en partenariat avec Aisin. Elle occasionne une consommation moindre que la boîte EAT6 qu’elle remplace et se distingue surtout par sa douceur ainsi que par sa rapidité d’exécution. Les adeptes des boîtes à double embrayage seront conquis.

Le bilan de notre essai de cette 308 optimisée s’avère pleinement concluant. Les évolutions proposées par Peugeot sont pertinentes et contribuent à rendre le modèle, déjà plébiscité pour son comportement routier et son confort, encore plus attrayant. En contrepartie, les clients devront mettre la main à la poche. Car c’est désormais une certitude, la 308 gagne ses galons de voiture premium.

Mots clefs associés à cet article : Peugeot

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER