La Citroën C5 sort des sentiers battus avec le CrossTourer

Publié le par

La Citroën C5 sort des sentiers battus avec le CrossTourer

La Citroën C5, dont les premiers tours de roue remontent à 2008, a encore de la ressource. Une déclinaison tout chemin, appelée CrossTourer, est au programme du prochain Salon de Genève. Elle se distingue de la version classique par quelques effets d’ordre esthétique (extensions d’aile, barres de toit longitudinales, coques de rétroviseurs extérieurs chromées, sabots de protection sur les boucliers avant et arrière…) et surtout par un rehaussement de la garde au sol de 15 millimètres.
Les versions équipées de la suspension Hydractive III+ se montrent les plus agiles en franchissement avec deux hauteurs d’assiette disponibles : + 6 centimètres jusqu’à 10 km/h et + 4 centimètres jusqu’à 40 km/h. À l’inverse, au-delà de 70 km/h, l’auto s’abaisse automatiquement afin de favoriser l’aérodynamique. Cet équipement est disponible sur toutes les motorisations sauf sur le HDi 115 BVM et le e-HDi 115 Aidream BMP6. Par ailleurs, à défaut de disposer d’une transmission intégrale, le C5 CrossTourer bénéficie du système de contrôle de traction intelligent censé améliorer la motricité sur sol enneigé ou boueux.
La commercialisation de cette nouvelle version est d’ores et déjà effective. Deux finitions sont au menu et uniquement des moteurs Diesel allant de 115 à 200 chevaux. Les tarifs débutent à 31 950 euros.

Mots clefs associés à cet article : Citroen

Voir aussi :

Recherche
Guide Fiscal 2016

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2016, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2016
COMMANDER