L’État revend sa part dans PSA

Publié le par

L’Agence de participations de l’État a cédé toutes ses actions de PSA à la Banque publique d’investissement le lundi 27 mars.

L'APE récupère une plus-value de 1,12~milliard d'euros sur son investissement.
L'APE récupère une plus-value de 1,12~milliard d'euros sur son investissement.

L’Agence des participations de l’État (APE) a annoncé lundi 27 mars avoir transféré la totalité des actions qu’elle détenait dans le groupe PSA à la Banque publique d’investissement France (Bpifrance). La Bpifrance hérite donc de 12,7 % du capital de PSA et de 18,5 % des droits de vote.

« Ce reclassement sera effectif après l’assemblée générale des actionnaires de PSA le 10 mai prochain, indique un communiqué de l’APE. La Bpifrance continuera à accompagner activement le management de PSA dans son développement et sa transformation stratégique », tient à préciser l’APE. Les actions reclassées auprès de Bpifrance devraient bénéficier de droits de vote doubles à l’issue d’un délai de deux ans à compter de la réalisation de l’opération.

L’APE était entrée au capital de PSA il y a trois ans pour le sauver de la faillite. Un investissement récompensé, puisque l’État, qui avait investi 800 millions d’euros, en récupère 1,92 milliard d’euros, soit une plus-value de 1,12 milliard d’euros. Selon le ministère de l’Économie, cette somme devrait très probablement servir à recapitaliser EDF et Areva.

Mots clefs associés à cet article : PSA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER