Koleos, le Renault venu d’ailleurs

Publié le par

Après le Captur et le Kadjar, Renault ajoute un troisième SUV à sa gamme : le Koleos fabriqué en Corée. Un modèle imposant qui se distingue résolument de son prédécesseur.

Le Renault Koleos mise sur un style agréable et sur son niveau d'équipement.
Le Renault Koleos mise sur un style agréable et sur son niveau d'équipement.

Si le Koleos premier du nom n’a pas laissé un souvenir inoubliable en France, il n’en a pas moins été une bonne opération pour Renault, parvenu à en écouler 400 000 exemplaires de par le monde. Une carrière internationale que son remplaçant entend poursuivre avec encore plus de succès, notamment en Chine, où il sera produit pour la première fois.

Chez nous, il se présente comme un SUV du segment D, c’est-à-dire un modèle déjà imposant avec 4,68 m de long, soit 2 centimètres de plus que l’Audi Q5. Une comparaison pas si incongrue que cela puisque Renault l’affirme : la vocation du Koleos est statutaire, ce qui justifie selon lui l’absence de version 7 places.

Habitable mais peu modulable

Le Koleos propose logiquement une habitabilité généreuse à l’avant mais aussi à l’arrière, où les passagers bénéficient d’une banquette confortable et légèrement surélevée. Néanmoins celle-ci n’est pas coulissante, et ses dossiers ne sont pas inclinables.

JPEG - 215.8 ko
Le Koleos est doté d’un grand écran tactile.
Du coup le coffre de 498 litres présente un volume nettement inférieur à celui du Q5 déjà cité ou, bien entendu, à celui du 5008 en configuration 5 places. Quant à la qualité de finition, elle apparaît bien supérieure à celle de la Talisman sans toutefois menacer les références allemandes.

Nous avons naturellement choisi d’essayer la version la moins pénalisée par le malus, à savoir le dCi 130 ch en version deux roues motrices et boîte manuelle. Il faut au moins cela pour entraîner les 1 500 kg de l’engin. De fait, il ne s’agit pas d’un foudre de guerre, même si sa souplesse naturelle permet des relances intéressantes, tout au moins quand il n’est pas chargé. Confortable, le Koleos offre un comportement routier plutôt affûté vu sa masse.

Renault n’a pas jugé bon de créer une finition spécifique Business pour son modèle, considérant que la dotation Zen correspondait aux attentes des professionnels. De fait, elle propose un équipement déjà très correct.

Mots clefs associés à cet article : Renault

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER